MotoGP Aki Ajo le reconnait : fin 2020, il n’était pas convaincu par Pedro Acosta

par | 6 décembre 2021

En se souvenant de l’embauche de Pedro Acosta, Aki Ajo, patron d’équipes éponymes en Moto3 et Moto2 rappelle qu’une carrière ne tient décidément pas à grand-chose. Ainsi, celui qui, cette saison, a brillé de mille feux, au point de s’affirmer comme le phénomène de demain en Grand Prix, était un espoir parmi tant d’autres à la fin 2020. Pire, le Finlandais n’était nullement enclin à le prendre malgré l’insistance de son fils Niklas. D’ailleurs, il aurait même dû rouler pour une autre équipe…

Avoir Pedro Acosta dans ses rangs semble aujourd’hui tomber sous le sens, une évidence que son parcours en Moto3 cette année, qui était sa première en Grand Prix, a façonné. Le jeune espagnol est à présent Champion du Monde et il sera déjà en Moto2 en 2022. Avec la structure Ajo. Un team qu’il n’aurait jamais dû intégrer si l’on en croit le patron prénommé Aki…

Dans un entretien à Speedweek, le Finlandais dit ainsi : « fin 2020, mon fils Niklas m’a persuadé d’amener Pedro dans notre équipe Grand Prix pour cette année. Je n’étais pas convaincu. Mais lorsque nous avons décidé plus tard en octobre ou novembre d’amener Raúl Fernández en Moto2 pour 2021, je me suis souvenu de la recommandation de Niklas. Nous avons ensuite embauché Pedro ».

Pedro Acosta, Red Bull KTM Ajo, Grande Prémio Brembo do Algarve

Aki Ajo : “le Moto3 est un championnat assez sauvage

Mais l’opportunité a bien failli être ratée : « il y a eu un moment où Prüstel a voulu l’embaucher. Mais d’une manière ou d’une autre, l’accord avec l’équipe CEV de Pedro n’a pas fonctionné. Alors peut-être qu’il y a eu un peu de chance. Heureusement, Pedro s’est soudainement libéré lorsque nous avions besoin d’un pilote rapide fin octobre il y a un an ».

Comme quoi, rien n’est jamais filmé d’avance… C’était d’ailleurs aussi le cas pour cette saison qui s’est certes bien finie, mais qui a été tout sauf simple : « le Moto3 est un championnat assez sauvage. Il peut arriver que vous travailliez parfois un peu dans le mauvais sens. On y vit des batailles féroces tout le temps. Il pourrait y avoir diverses raisons à la brève période de faiblesse de Pedro en été. C’était mental, technique. Du coup, les choses n’allaient plus aussi bien qu’au début de l’année. Mais nous avons renversé la vapeur au Portugal à temps et avons remis le navire sur la bonne voie ».

En 2022, Pedro Acosta sera à nouveau rookie, mais en Moto2 et il aura comme équipier Augusto Fernandez. Pour sa baisse de performance constatée lors de la seconde partie de la saison 2021, on se souviendra aussi que le jeune espagnol avait signalé une croissance de 5 cms sous la toise, ce qui lui avait occasionné un problème de positionnement sur la KTM, jusqu’à lui faire mal au dos.

Champion du monde Pedro Acosta

Tous les articles sur les Pilotes : Pedro Acosta

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo