Aleix Espargaró a profité de la trêve estivale pour revenir sur un des événements qui a égayé cette première partie de saison de MotoGP. En l’occurrence, il s’agit de l’incident de la combinaison de Fabio Quartararo à Barcelone. L’officiel Aprilia n’a cette fois pas insisté sur la situation d’un pilote roulant le torse à l’air sans que la Direction de course ne réagisse, mais plutôt sur le fait que, dans cette incroyable scène, le pilote Yamaha ait jeté sur la piste une protection placée à l’intérieur de son cuir…

C’était l’argument premier de Joan Mir à l’évocation de l’étonnant épisode qui s’est joué lors du Grand Prix de Catalogne et qui a soudainement vu un Fabio Quaratararo avec sa combinaison Alpinestars ouverte. Un fait, au passage, à propos duquel personne n’a pu donner une explication. Comment cette combinaison a pu s’ouvrir reste un mystère, mais tout le monde est au moins d’accord sur l’évidence qu’elle s’est ouverte…

Mais revenons à Joan Mir. Ce dernier avait surtout regretté que Quartararo ait jeté son plastron intérieur sur la piste, occasionnant ainsi un danger pour ceux qui le suivaient. Un avis partagé par Aleix Espargaró : « bien sûr que c’est très dangereux si quelque chose est jeté sur la piste », a déclaré l’Espagnol, qui a en même temps fait preuve d’une certaine compréhension : « je peux comprendre les pilotes dans ces moments. Ils sont sous l’adrénaline et ne pensent pas à ce qui peut en découler. Je pense que c’est tout à fait normal ».

Aleix Espargaró

Aleix Espargaró : “je suppose que ça ne se reproduira pas lors des dix prochaines années

Au passage, les deux faits les plus récents qui ont amené à constater des pilotes jetant par dépit un élément sur la piste en pleine compétition concerne Quartararo et Jack Miller. On se souviendra en effet que ce dernier avait arraché en course et abandonné sur la piste la selle éprise de liberté de sa Ducati lors du Grand Prix du Qatar 2019. Mieux, les deux hommes ont été réunis par cette situation lorsque, à Misano, en 2020, la Ducati de l’Australien avalait la protection de visière que le Français avait arraché. Une scène qui avait fini par provoquer l’abandon technique de la Desmosedici…

« Je suppose que ces deux exemples ne se répéteront pas au cours des dix prochaines années. Tout simplement parce que c’était si étrange » commente le pilote Aprilia. « Nous pouvons traiter cette question au sein de la commission de sécurité. Mais je crains qu’il n’y ait pas de solution facile ».

Au passage, Motorsport-total signale qu’à toute chose malheur est bon puisque la fameuse protection de visière de Fabio Quartararo sorti des entrailles de la Ducati de Miller avait ensuite été vendue aux enchères. Les profits de la vente qui s’étaient élevés à près de 6 000 dollars américains étaient allés à l’organisation “Two Wheels for Life”. On rappellera qu’elle assure l’approvisionnement des malades en secours sur le continent africain au moyen de transports à moto.

Aleix Espargaró Quartararo



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Fabio Quartararo, Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini