Cette huitième manche de la saison a été une bonne affaire pour Quartararo dans la gestion de son championnat. Cependant, ce Grand Prix d’Allemagne était attendu comme une sorte de passage de témoin entre le monde d’avant et celui d’après avec comme symbole à sacrifier celui de l’invincibilité de Marc Marquez sur le Sachsenring. D’aucuns voyaient ainsi le Français célébrer pour de bon cette nouvelle ère. Mais le Roi en Saxe n’a pas abdiqué. S’il a dû laisser son trône mondial vacant, il a fait son coup d’état dans ce qui reste donc son fief… Même avec un bras, il les a battus !

C’est l’événement de ce dimanche sur le Sachsenring auquel le héros en combinaisons Repsol Honda ne croyait pas lui-même. Il en rêvait secrètement, mais de là à concrétiser… Il revient de si loin. Et pourtant, Marc Marquez a bel et bien réussi à signer son 11e succès sur la piste allemande. A la fin de la course, le pilote Honda a commenté sa performance comme suit : « c’est l’un des moments les plus importants et les plus difficiles de ma carrière. Aujourd’hui, je savais que ce n’était pas facile d’un point de vue mental, mais je me suis dit que je devais essayer ce week-end. Je voulais essayer de me battre pour le podium. J’ai vu la victoire comme difficile, mais je me suis dit que s’il y avait une chance j’essayerais ».

Marquez a ensuite poursuivi : « quand j’ai vu quelques gouttes de pluie, je me suis dit, « c’est ma course ». J’ai gardé le même rythme qu’avant, même quand il s’est mis à pleuvoir un peu plus je me suis dit que c’était le moment de prendre des risques. À ce moment-là, la deuxième course a commencé, celle avec Miguel. Tous les souvenirs de cette dernière année me sont revenus à l’esprit.  C’était très difficile de pousser sur la piste avec toutes les pensées et les souvenirs que j’avais en tête, mais à la fin j’ai réussi. La situation est difficile, mais on va continuer comme ça »

Allemagne

Dans son box, l’émotion était immense : « un pilote se définit avec ses performances, avec ses résultats » a déclaré un Alberto Puig ébranlé. « Seule la passion peut vous pousser à gagner à nouveau, je pense qu’il y a eu quelques malentendus, mais nous avons continué sur notre chemin et nous avons réussi à gagner. Tout le reste ne compte pas. Je remercie Honda et tous les médecins qui nous ont aidés ».

Pour Marc Marquez on en est à 8 victoires consécutives au Sachsenring : c’est la deuxième valeur historique après les 9 victoires consécutives de Giacomo Agostini à Imatra (1965-1973). Agostini a également remporté 8 victoires consécutives à Spa de 1966 à 1973. Pour Marc Marquez c’est la 57ème victoire dans la catégorie reine. Il renoue avec la victoire 581 jours après son dernier succès

Santi Hernández, ingénieur en chef de Marquez a ajouté : « seul Marc peut savoir ce qu’il a vécu, c’est un beau moment ». Son manager Emilio Alzamora précise : « c’est la plus belle victoire de Marquez, le voir renouer avec le succès est une immense joie. Marc est de retour ! ».

Allemagne Quartararo : “c’est un podium en or” 

Ou presque. Car ce sera sans doute plus dur dans une semaine à Assen tandis qu’au championnat c’est bel et bien Fabio Quartarao le taulier. Ce dernier, d’ailleurs, ne s’y trompe pas : « c’est un podium en or, je me suis battu jusqu’au bout et j’ai tout donné, c’est un résultat important pour l’équipe en ce moment ». Et en effet, son équipier Viñales a terminé carrément dernier, non loin de Morbidelli qui, lui-même n’état pas trop éloigné de Valentino Rossi

De son côté, Oliveira poursuit sa collection de podiums depuis le Mugello et remonte au classement général : « c’était une course intéressante, c’était une bonne bagarre avec Marc Marquez, je suis content de ce podium, j’espère continuer comme ça, remercie mon équipe » dit sobrement le Portugais qui grapille sur les officiels Ducati Miller et Bagnaia. Il est prêt à gober Viñales et Mir a de quoi se faire du mouron.

Et Johann Zarco ? Il peut être considéré comme le perdant de cette manche. Pari de le pole positon, il doit se résigner à la huitième place et de 14 points de retard sur son compatriote à la Yamaha, son passif grimpe à 22 unités. Il reste tout de même leader chez Ducati et garde en respect les combinaisons rouges pour une dizaine de points. Un moindre mal au vu de sa fin de course compliquée…

Allemagne

MotoGP Allemagne Championnat : classement après le Sachsenring (8/19)

1. Quartararo, 131 Points.

2. Zarco 109.

3. Miller 100.

4. Bagnaia 99.

5. Mir 85.

6. Viñales 75.

7. Oliveira 74.

8. Binder 56.

9. Aleix Espargaró 53.

10. Marc Márquez 41.

11. Morbidelli 40.

12. Pol Espargaró 35.

13. Nakagami 34.

14. Rins 28.

15. Bastianini 26.

16. Alex Márquez 25.

17. Martin 23.

18. Petrucci 23.

19. Rossi 17.

20. Marini 14.

21. Lecuona 13.

22. Bradl 11.

23. Savadori 4.

24. Pirro 3.

25. Rabat 1.



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team