On attendait Franco Morbidelli au tournant sur un tracé du Sachsenring n’offrant pas une longue ligne droite déprimante pour sa Yamaha de 2019. Mais ce Grand Prix d’Allemagne a finalement été l’un des pires de sa carrière avec des qualifications anonymes qui ont engendré un résultat en course humiliant. Seulement dix-huitième, il a semblé comme résigné à l’heure du bilan. Il constatait un Viñales dernier et son équipier Rossi 14e devant, pendant que Fabio Quartararo avait joué aux avant-postes pour décrocher une place sur le podium. Un grand écart qui commence à interpeler dans le clan du constructeur…

Franco Morbidelli ne gardera pas un grand souvenir de ses retrouvailles avec le Sachsenring. Sa prestation a été pour le moins anonyme et elle lui a donné une nouvelle occasion de mettre Yamaha face à ses responsabilités : « malheureusement, j’ai fait une erreur en qualifications samedi, c’est pourquoi j’ai dû partir de loin. Je savais donc que ce serait une course difficile », a d’abord déclaré le pilote Petronas. « Pendant le warm-up, nous avons essayé quelque chose pour améliorer le comportement de la moto au freinage. Je me sentais un peu mieux, mais en course je n’ai pu dépasser personne, il m’est actuellement impossible de doubler », regrette le pilote de 26 ans.

Il a ajouté : « le plus gros problème de la course était de rouler derrière un groupe de motos que nous ne pouvions pas dépasser. Nous n’avons pas pu montrer notre vrai potentiel ». Le vice-champion du monde 2020 répète son souci : « nous avons eu un problème avec la vitesse de pointe l’année dernière, mais cette saison c’est encore pire parce que tous les pilotes se sont améliorés ».

En course, Morbidelli s’est battu en duel avec le pilote d’usine Yamaha Maverick Viñales, qui faisait face à des défis similaires : « j’ai vu que Maverick avait également des problèmes. Il avait un peu plus de vitesse que moi dans la ligne droite, c’est pourquoi il avait de meilleures chances de doubler. Mais même comme ça, il n’a pas pu dépasser avec l’aspiration. Et dépasser une Ducati sur les freins n’est pas facile ».

Morbidelli : “je sais tout sur l’étrange style de pilotage de Fabio Quartararo”

Au Sachsenring, Franco Morbidelli a subi son pire classement après le Qatar, où il a également terminé 18e en début de saison. Avec la 18e et avant-dernière place allemande, le pilote Petronas Yamaha a raté les points pour la quatrième fois cette saison. Une triste prestation qui ouvre un débat chez Yamaha. Car les autres pilotes en M1 voient Fabio Quartararo s’en sortir très bien. La marque aurait-elle choisi son favori ?

Viñales, avec des sous-entendus très appuyé a soulevé le lièvre, demandant même à son employeur un peu plus de respect. Questionné, Morbidelli s’est montré plus évasif : « je sais tout sur l’étrange style de pilotage de Fabio. Mais c’est tout ». L’Italo-brésilien signale ainsi que le Français ne peut pas être copié. Un discours inédit venant du clan Yamaha qui rappelle celui de Honda avec Marc Marquez et de Ducati durant l’ère Stoner

MotoGP Allemagne J3 : classement

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team