Au sortir d’un Grand Prix des Pays-Bas qui s’était terminé en queue de poisson avec un abandon qui a fait débat, Johann Zarco sait qu’il doit avant tout tenir son rang, ce week-end, en Allemagne. Le tourniquet du Sachsenring lui demandera moins physiquement, si bien qu’il devrait au moins passer ce cap. Quant au résultat, les circonstances jugeront. Vendredi, elles l’ont amené devant Freddie Spencer pour répondre d’une accusation d’obstruction…

Un épisode qui a aussi concerné son équipier Pol Espargaró, Valentino Rossi et Danilo Petrucci qui ont reçu la bonne parole de Freddie Spencer qui était en fait un avertissement. Johann Zarco explique : « c’est regrettable, cela s’est passé au cours des dernières minutes et beaucoup de pilotes étaient au même endroit au même moment. En MotoGP, on fait généralement attention, on n’attend pas autant. Et si oui, alors nous pouvons le faire à côté de la ligne idéale. Nous avons dit que nous étions désolés pour les pilotes impliqués, mais il y avait en quelque sorte cinq pilotes au même endroit au même moment et nous avons détruit le tour de Jack Miller et probablement de Viñales. C’était un gros bazar ».

« Nous essayons vraiment d’éviter ces situations, mais c’est une piste étroite. Nous étions juste au mauvais endroit au mauvais moment. Si vous ne voulez pas être sur la ligne, alors vous êtes rapidement dans l’herbe ici. Nous avons essayé de faire au mieux. On a pu en parler, alors ça va ».

Johann Zarco s’était aussi trouvé un autre point commun avec Valentino Rossi durant ce vendredi au Sachsenring : L’incapacité à exploiter le pneu arrière tendre pour aller cherche le chrono D’où son triste 19e rang : « ce n’était pas mal, un bon début et surtout avec une belle progression entre la FP1 et la FP2. Le chrono de 1’22.0 avec le pneu dur était assez bon » a déclaré Johann Zarco vendredi soir.

« C’était aussi décevant car je ne pouvais pas rouler plus vite avec le pneu tendre qu’avec le composé dur. C’est un bon signe pour la course, mais le temps au tour ne vient pas » a regretté le Français.

Néanmoins, Zarco a formulé une évaluation positive : « je pense que j’avais le contrôle sur le travail que nous devions faire, ainsi que sur les choses que je souhaitais améliorer sur la moto, peut-être pour trouver de nouveaux moyens. C’est une excellente piste pour travailler ma position sur la moto parce que nous sommes inclinés tout au long du tour » a expliqué l’officiel KTM. « J’essaie de faire des choses pour que je me sente mieux. La course de plus de 30 tours sera importante, je ne ferai pas l’erreur d’Assen. Bien sûr, j’aimerais être en Q2, mais je garderai à l’esprit que je veux me sentir bien à un rythme de 1’22 ».

« Pour moi, ce n’est pas une piste physiquement exigeante, c’est une piste lente, sans accélérations brusques. C’est peut-être la piste qui consomme le moins d’énergie. Je suis assez heureux de me sentir bien. Bien sûr, le côté gauche est fatigué, l’épaule gauche, mais c’est normal sur cette piste » termine Johann au sujet d’un tracé qui a dix virages à gauche et seulement trois virages à droite.

MotoGP Allemagne Sachsenring J1 : Chronos



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP