MotoGP Allemagne Sachsenring J3 : Valentino Rossi ne comprend pas

par | 8 juillet 2019

Il était temps que la trêve estivale soit prononcée pour un Valentino Rossi qui se demande ce qui lui arrive. Après trois Grands Prix prématurément terminés après autant de chutes, l’officiel Yamaha espérait revoir la lumière au bout du tunnel aperçue à Assen, malgré l’abandon. Mais ça n’a pas été vraiment le cas, avec ce triste constat d’avoir été plus lent qu’en 2018 et d’avoir franchi la ligne d’arrivée du Sachsenring avec un retard plus conséquent sur le maître des lieux depuis dix éditions en Saxe : Marc Márquez.

Pire, pendant que Valentino Rossi se débattait dans le peloton, son équipier roulait devant en jouant le podium. Une situation qui fait à présent pointer Viñales devant lui au championnat. Les vacances sont les bienvenues pour faire le point et se ressourcer, sans néanmoins trop tergiverser… « J’ai vu l’arrivée après trois chutes successives, mais ce fut une course très difficile. À Assen, je me suis senti bien la semaine dernière, jusqu’à ce que je tombe. J’étais rapide Par conséquent, nous voulions confirmer au Sachsenring le fait d’avoir trouvé quelque chose. Malheureusement, si j’avais un bon rythme pendant les deux jours des séances d’essais, je manquais de vitesse » commente Rossi.

« Nous avons encore souffert … Nous nous demandons pourquoi il en est ainsi. Après tout, les cinq dernières courses auraient dû être ma meilleure partie de la saison. Ces dernières années, j’ai toujours été très compétitif dans cette phase. Nous avons toujours réalisé des podiums en mai et juin, également ici en Allemagne l’année dernière. Mais cette année, nous n’avons pas accompli grand-chose au cours des quatre derniers Grand Prix. Seulement huit points. Nous devons maintenant enquêter sur la cause » diagnostique le Doctor.

« Je ne me sens pas bien sur la moto, je suis beaucoup plus lent que l’an dernier parce qu’aujourd’hui j’ai perdu 19 secondes sur le vainqueur. Et mon temps de course a été inférieur de 20 secondes à celui de 2018. C’est difficile à comprendre » a soupiré l’Italien de 40 ans, qui avait failli gagner au Texas en avril. Incidemment, en 2018, Rossi n’avait perdu que 4,5 secondes face au vainqueur Márquez en Saxe.

Sur sa course, il ajoute : « nous avons pris le pneu arrière medium. Nous savions que je serais un peu plus lent, mais nous nous attendions à une performance plus constante. Du point de vue de Michelin et de nos calculs, nous nous attendions à ce que le pneu dur ne dure pas jusqu’au bout. Nous avons donc pris le médium, mais il n’avait aucune adhérence dès le début. À la fin, j’avais de gros problèmes. Outre les pneus, nous avons d’autres problèmes. Parce que je ne peux pas être aussi compétitif qu’il y a un an ».

MotoGP Allemagne Sachsenring J3 : Classement

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP