Andrea Dovizioso a décidé de jouer l’attente dans son idée de revenir en MotoGP dans des conditions qui lui seraient humainement, techniquement, et financièrement, plus favorables que lorsqu’il était pilote officiel Ducati. Une stratégie à risque car il ne lui reste dans cette optique qu’une option Honda pour remplacer Marc Marquez, toujours blessé, qui se floute de plus en plus que les jours passent. C’est donc bel et bien l’année sabbatique qui risque de s’imposer à l’Italien qui va donc pouvoir s’adonner à sa passion du motocross. Une situation qui reçoit toute la compréhension bienveillante d’une écurie de pointe en WSBK : Kawasaki …

On a appris récemment par la voix du team Puccetti que Kawasaki aurait pu accueillir dans son clan Johann Zarco, avant que ce dernier ne bifurque vers la Ducati de l’équipe Avintia pour rester en MotoGP. Cette fois, c’est du côté de Pere Riba, chef mécanicien de Jonathan Rea au sein du team officiel de la marque d’Akashi que l’on parle de Grand Prix, en se concentrant sur le sort d’Andrea Dovizioso.

L’Italien de 34 ans et triple vice-champion du monde est à pied, une posture qu’il a choisi en clôturant son aventure avec Ducati et en écartant les propositions qui lui avaient été soumises. Mais selon la majorité des observateurs, se passer d’un tel talent, c’est du gâchis. Pere Riba est homme clé du dispositif Kawasaki en WSBK, et il a aussi été un pilote. Il donne ainsi un avis éclairé sur cette conjoncture : « je peux le comprendre à 100% », a déclaré l’Espagnol dans une interview accordée à Motorsport-Total.com.

« Andrea Dovizioso est un pilote de haut niveau »

« Dovi a toujours été plutôt bon les années précédentes. Mais 2020 a été une période de hauts et de bas. C’est un désastre. Il a combattu Ducati et a essayé de leur dire qu’il ne pouvait pas avoir de sensations ».

Selon Riba, Ducati a commis une erreur en n’écoutant pas les déclarations du pilote et en se concentrant plutôt sur les enregistrements de données. « Vous devez comprendre comment vous pouvez l’aider dans cette situation. Ce n’est pas toujours une question de données », commente Riba qui termine : « lorsqu’un pilote a beaucoup de confiance en lui, il est très difficile de l’arrêter. A mes yeux, ‘Dovi’ est un pilote de haut niveau ». Kawasaki, à toute fin, prend date grâce à son chef mécanicien. On ne sait jamais …

Andrea Dovizioso a été en rouge et intéresse les verts ...



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso