Si Lorenzo rame pour être au niveau de son équipier chez Honda en découvrant la RC213V, si Johann Zarco connaît le même chemin de croix avec sa nouvelle KTM, le calvaire n’est pas moins grand pour un Andrea Iannone qui a pris ses quartiers chez Aprilia. Pour peu, ce serait même pire. Le dernier rendez-vous en France, par exemple, n’aura pas laissé un souvenir impérissable…

La technique n’est pas au point mais voilà que le physique fait aussi défaillance. Parti dernier lors du dernier rendez-vous au Mans, Andrea Iannonne n’a fait illusion que neuf tours après avoir remonté six places. Puis il est rentré au box… « Malheureusement je n’étais pas en mesure de finir cette course » commente Joe le Maniac. « La douleur à ma cheville n’a fait qu’empirer au fur et à mesure des jours ».

« En prévision du Mugello, qui est la prochaine course, nous avons décidé de limiter les dégâts » ajoute l’équipier d’un Aleix Espargaró qui a fini son périple sarthois au douzième rang. « Maintenant, nous allons continuer à récupérer physiquement en adaptant mon programme d’entrainement. J’ai toujours eu de bons résultats sur le Mugello durant ma carrière. Alors je veux m’y présenter à 100% de mes capacités » termine l’Italien.

Au passage, au classement des constructeurs, Aprilia s’est fait passer par KTM pour cinq points.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini