Lorsqu’il est devenu clair que le team Gresini serait une nouvelle équipe satellite de Ducati, on a pu noter une certaine irritation venue d’Aprilia qui perdait ainsi son allié historique en MotoGP. Mais le désir de feu Fausto, le fondateur de la structure éponyme à présent dirigée par sa veuve et ses fils, était de quitter la marque de Noale. Ses dernières volontés ont ainsi été respectées, malgré une proposition intéressante. Cependant, ce n’est pas seulement cette perte qui a fait passer une mauvaise nuit à Massimo Rivola. C’est aussi l’occasion manquée d’enrôler Enea Bastianini…

Ducati aurait ainsi coupé l’herbe sous le pied à deux occasions à Aprilia qui, au passage, espérait faire les freins à son compatriote de Borgo Panigale sur le marché des pilotes… Dans ce cas, c’est Enea Bastianini qui était l’objet de toutes les convoitises. Son manager Carlo Pernat a en effet déclaré : « nous avons signé avec le Team Gresini, mais il y avait aussi une proposition d’Aprilia et c’était aussi une bonne négociation. Il a choisi de rester où il est, mais ça aurait été bien d’aller chez Aprilia aussi ».

Et là où il est c’est donc chez Ducati. La société Borgo Panigale avait une option en sa faveur pour 2022, qu’elle avait confirmée ces dernières semaines, mais le Champion du Monde de Moto2 de l’an passé n’était pas tout à fait convaincu de rester. Il raconte : « il y a eu un moment où je ne pouvais pas comprendre ce que Ducati me proposait, car j’avais fait des demandes et elles avaient toutes été refusées. Je ne savais pas à quel point ils se souciaient de moi, mais au fur et à mesure qu’ils poursuivaient les négociations, ils sont venus me rencontrer, ils ont accepté mes demandes et puis j’ai signé, car il semblait juste de continuer avec eux ».

Aprilia

Aprilia : Bastianini a été rattrapé in extremis par Ducati

Il sera donc avec l’équipe Gresini et avec une Desmosedici proche des officielles. « Je voulais surtout des garanties techniques, car en MotoGP le niveau est très élevé et les détails font la différence » a expliqué Enea. « Je voulais savoir à quel point ma moto serait compétitive et maintenant je sais que l’année prochaine j’aurai une GP21 avancée ».

Gresini et Bastianini à présent hors d’atteinte, Aprilia attend maintenant une décision de Dovizioso pour 2022. Cependant, Massimo Rivola explique que d’autres pilotes sont également évalués par l’équipe : « Aprilia négocie pour trouver la meilleure solution, sans avoir à attendre le résultat des tests de juillet » dit le directeur de la compétition à Noale. « Andrea fait partie des options que nous évaluons, mais il y a aussi des alternatives intéressantes et valables sur la table. La décision devra être prise rapidement afin de mieux planifier la stratégie de l’équipe pour l’avenir ». N’empêche, et malgré les promesses affichées par la nouvelle RS-GP, on ne se bouscule toujours pas pour signer un contrat de pilote d’usine Aprilia en MotoGP




Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini, Ducati Team