L’enthousiasme fait partie de la famille Espargaró dont l’aîné Aleix n’est pas le dernier à en avoir. Un abord des choses qui se ressent aussi par un style généreux une fois en piste. Dernièrement, il a renouvelé son contrat avec Aprilia pour deux ans, ce qui le met en joie, à moins d’un mois du premier Grand Prix à Jerez. Il faut dire qu’il a pu goûter à une nouvelle RS-GP apparemment bien née. Mais son patron sur le terrain qu’est Massimo Rivola tempère son optimisme qui lui fait dire que la marque sera la grande surprise des deux années à venir…

Massimo Rivola préfère sans aucun doute avoir dans ses rangs un pilote convaincu de sa moto plutôt qu’un éternel insatisfait à l’humeur déprimante. Cependant, entre les deux, il y a un juste milieu qu’il faut parfois savoir montrer. Le directeur sportif de l’usine de Noale s’est ainsi amusé des dernières déclarations de son fer de lance Aleix Espargaró clamant à qui veut l’entendre que la RS-GP sera la grande sensation à venir.

« Je pense qu’Aleix a fait allusion aux courses virtuelles », ironise ainsi Massimo Rivola dans une interview avec Günther Wiesinger sur Speedweek.com. « C’est agréable d’avoir un pilote motivé. En même temps, vous devez garder les pieds sur terre. Je serais heureux si nous pouvions être beaucoup plus rapides en 2020 que l’année précédente. Mais cette saison, le niveau sera beaucoup plus élevé qu’auparavant. Par exemple, les débutants comme Bagnaia auront une année d’expérience. KTM a construit une moto très compétitive. Tous les concurrents poussent très fort ».

“Aleix parlait peut-être des courses virtuelles”

De même, le nombre de prototypes aux spécifications officielles a augmenté. « Si nous examinons le niveau des machines, des pilotes et donnons une évaluation réaliste du championnat, ce serait bien de pouvoir rester dans le top dix. Nous savons aussi qu’il y a des pistes où nous nous battons mieux qu’ailleurs. L’année dernière, par exemple, nous étions en pointe à Brno et en Autriche. Il y a d’autres pistes sur lesquelles nous sommes assez forts, par exemple en Aragon ou Phillip Island … Nous savons que nous avons fait un bon pas en avant, nous voyons des améliorations positives. Mais nous ne savons pas non plus exactement à quel point les adversaires se sont améliorés ».

L’année dernière, il y a eu la performance d’Andrea Iannone en Australie. Mais pas seulement :  « Aleix Espargaró a remporté la cinquième place en Aragon en 2019. Peut-être que nous pouvons faire encore mieux cette année. Dans l’ensemble, il est définitivement plus confiant car nous avons une toute nouvelle moto. Nous savons que nous avons fait des progrès, nous voyons de belles améliorations par rapport à notre propre performance de 2019 ».

On rappellera aussi qu’Aprilia se présente sur la ligne de départ avec le seul Aleix Espargaró comme pilote de pointe puisque Andrea Iannone est toujours empêtré dans la procédure judiciaire concernant son affaire de dopage. Bradley Smith, le pilote d’essai, assurera l’intérim en attendant…



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini