Avec les initiatives Ducati qui alimentent la rumeur, le marché des transferts a comme repris de la vigueur. Ce qui amène à faire le point sur les guidons restants. Au bilan, en plus de l’usine de Borgo Panigale, il y a celle de Mattighofen et celle de Noale qui doivent se décider sur leurs pilotes. Si, chez KTM, la volonté déclarée est de renouveler les quatre pensionnaires actuels, c’est plus flou du côté d’Aprilia…

Ducati prépare ses communiqués de presse et continue de travailler sur le cas Dovizioso. Chez KTM, Pol Espargaró, Brad Binder, Miguel Oliveira et Iker Lecuona veulent être confirmés par leur employeur. Et chez Aprilia. C’est la bouteille à encre. On attend de quoi l’avenir judiciaire d’Andrea Iannone sera fait. Et Aleix Espargaró constate qu’on ne lui a pas encore donné matière à réflexion…

« Jusqu’à présent, il n’y a pas d’accord avec Aprilia pour l’avenir. Ce n’est pas ma décision de continuer avec eux ou pas. Oui, j’ai la possibilité de continuer avec eux, mais il n’y a toujours pas d’offre concrète sur ma table », dit-il clairement. Et l’Espagnol est aussi heureux de constater qu’enfin, après trois ans de dur labeur, il pourrait bénéficier d’une RS-GP d’un bon niveau : « j’ai hâte de conduire la nouvelle moto en course. Au cours de mes deux ou trois dernières années au championnat, je veux me battre pour le podium. Je veux sentir que c’est possible », a déclaré Espargaró à MotoGP.com.

« J’espère que cela sera possible avec Aprilia, mais je ne sais pas à quel point la moto est bonne. Dans un monde parfait, je voudrais passer par au moins une prolongation de contrat, mais on ne sait jamais ce qui se passera », termine l’aîné d’un Pol qui est officiel KTM. Avec un Danilo Petrucci qui s’apprête à perdre son guidon usine chez Ducati, Aleix Espargaró aurait-il de quoi s’inquiéter ?



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini