Cette Q1 du samedi après-midi du Grand Prix d’Aragon a-t-elle ouvert la boite de Pandore chez Ducati ? Est-ce déjà l’heure des règlements de compte dans un box que la colère publique de son pilote Andrea Dovizioso sur le départ peut avoir marqué au fer rouge ? Ce qui est sûr, c’est que le constructeur ne s’est pas occupé du sort de son meilleur pilote en vue du championnat, ce qui n’est pas une nouveauté le concernant. Dovi, lui, n’est pas sportivement surpris par cette issue, mais déçu humainement par celui qu’il a tant aidé pour être à ce niveau. L’équipe réagit à l’incident. Pas sûr que ça calme les esprits…

Le torchon brûle entre Dovizioso et Ducati tandis que la hache de guerre est sortie de terre entre Dovi et Petrucci. Les frustrations et les rancœurs, qui ne datent pas de ce week-end, sont apparues comme au grand jour en un jet de gants de celui qui a ramené trois statuts de vice-champion du monde et qui est encore en lice pour la couronne cette année.

Chez Ducati, on tente de réagir. Paolo Ciabatti a tenté de clarifier sur Sky : « il n’y a pas d’ordres d’équipe, nous ne pouvions rien dire aux autres pilotes comme Miller qui faisait un tour seul. Andrea était déçu. Il ne s’attendait pas à ce que Danilo le batte. Andrea ne voulait pas de stratégie, mais tous les pilotes sont égoïstes et dans ce cas, Danilo l’ était, comme Miller en prenant alors la deuxième place devant Dovi ».

Andrea et Danilo ne s’étaient pas mis d’accord pour la Q1, je ne pense pas qu’il y avait une stratégie commune. Andrea est simplement parti plus tôt et Danilo l’a retrouvé sur la piste, c’était une coïncidence, tout le monde faisait son travail » assure-ton chez Ducati.

« Nous ne pouvons gagner le titre qu’avec lui »

« Je pense que Dovizioso était en colère de ne pas être entré en Q2 , je ne sais pas s’il était en colère contre Danilo. Andrea a commencé un tour plus tôt, si je pouvais parler aux pilotes comme en F1, j’aurais peut-être dit ‘ok, tu tires’, mais je le répète: c’était une coïncidence, personne n’a dit ‘va dehors, Andrea tire et Danilo est derrière ‘ ‘, ajoute Tardozzi qui termine avec cette phrase étonnante : « on ne peut pas mettre toutes les Ducati devant pour tirer Dovi ». On rappellera que ce dernier ne l’a jamais demandé…

Paolo Ciabatti précise : « ce n’est pas vrai que Dovi n’a aucun soutien. Il ne s’attendait pas à ce que Danilo le suive dans le 2e tour le plus rapide. Andrea n’est pas en colère contre Ducati, nous voulons aussi gagner le Championnat du Monde. C’est notre premier objectif et nous ne pouvons le gagner qu’avec lui. Pour Dovizioso, nous faisons tout et plus, nous pensons qu’il se bat toujours pour le Championnat du Monde et peut faire une belle course, il a tout le potentiel pour monter sur le podium, il peut encore surprendre », conclut le Team Manager Ducati. A suivre…



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team