Andrea Dovizioso est entré dans une colère noire dans le box de l’équipe rouge Ducati, une démonstration qui a saisi les caméras sur place, plus habituées à un Dovi au calme olympien, comme s’il se situait toujours au-dessus de la mêlée. Mais on vit une fin de règne chez Ducati. Les deux pilotes qui y officient actuellement sortiront et déjà que tout semblait aller naturellement humainement à vaux l‘eau, cette fois, tout le monde a les bonnes raisons pour tirer dans les pattes de l’autre. Les vannes sont ouvertes. Cependant, Dovizioso ne s’attendait pas à être trahi par celui qu’il a quasiment installé comme son équipier…

C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase Dovizioso qui a bu dans cette Q1 en Aragon le calice jusqu’à la lie. S’il pensait avoir un ami chez Ducati en la personne de Petrucci, il vient de tomber de très haut. Sa colère n’a pas été feinte dans son box lorsqu’il a compris qu’il n’irait pas en Q2, au contraire d’un Petrux qui n’avait jamais quitter son sillage de tout l’exercice.

Un coup de sang ? Que nenni, car la frustration était toujours de mise lors de la conférence de presse aux propos animés… « Oui, je suis en colère car ce fut un week-end très difficile pour les conditions que nous avons trouvées ici, il faisait très froid, les pneus bla bla bla… Mais nous étions calmes même après l’accident de ce matin, je pense que nous avons très bien travaillé l’après-midi ».

“Je n’ai rien jamais rien demandé même quand il y avait l’Espagnol”

Puis est arrivée cette Q1… « Petrucci m’a manqué de respect. Il n’est pas sorti des règles, mais je l’ai tiré trois fois et si vous avez besoin de ça c’est que vous n’avez pas le rythme. Cela signifie qu’il m’a volé mon temps. C’est une question de respect, pour toute l’histoire personnelle qui a été entre nous. J’attendais un comportement différent de sa part, puisque je joue le championnat. Je ne m’attendais pas à ce que les pilotes Ducati m’aident. Il m’a tout simplement manqué de respect. Nous n’avons jamais parlé d’ordres et je répète que ce n’est pas une question de stratégie ».

Dovizioso n’en veut donc pas à Ducati. Tout simplement parce qu’il y a longtemps qu’il ne se fait plus d’illusion sur son employeur… « Je ne peux pas dire que Ducati ne fait pas de son mieux. La situation cette année n’est pas différente des autres années. Je ne pense pas que Ducati devrait avoir une stratégie, il y a beaucoup de courses et les pilotes doivent courir comme ils le croient. Je n’ai jamais rien demandé, même pas quand j’aurais pu le faire, par le passé, avec le pilote Ducati que tout le monde connaît, l’Espagnol, et donc je ne parle pas de stratégies. Je dis que dans la situation actuelle, il aurait été judicieux de le faire d’une autre manière ». On attend de voir comment la suite va se jouer dans un team officiel Ducati à l’ambiance visiblement plombée.

 

MotoGP Aragon-1 J2 : qualifications




Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team