Hervé Poncharal quitte le tracé d’Aragon avec un bon sentiment. Tant ses ouailles du Moto3, qui ont célébré leurs deux pilotes sur le podium, que ses effectifs du MotoGP qui ont ramené des points non sans un certain panache, peuvent être habités du sentiment du devoir accompli. Tout ce beau monde file déjà vers Misano où aura lieu la prochaine dès le week-end prochain. Voici le bilan du patron français.

Hervé Poncharal analyse la course MotoGP de ses deux pilotes sur ses KTM et il se félicite de leur combattivité alors que leur sort pour 2022 est déjà scellé. On rappellera en effet que tant Petrucci que Lecuona ne seront pas des effectifs Tech3 en 2022… « Je pense que c’était une très bonne course de la part de nos deux gars, en particulier d’Iker. Il a pris un excellent départ et il était clairement dans le top 10. Nous étions très fiers de le voir être le pilote KTM en tête pendant la majeure partie de la course avec Brad Binder juste derrière lui. Malheureusement, quand tout est si proche, vous ne pouvez pas vous permettre de faire la moindre erreur et il en a fait une toute petite, qui lui a coûté cher ».

« Il est passé de P7 à P11, ce qui est dommage. Mais je voudrais quand même remercier Iker, parce qu’il a poussé tout le week-end, il a montré une attitude positive et un grand esprit de combat. Il y a plus à venir dans les prochaines courses. Dans l’ensemble, c’était un week-end solide » analyse Hervé qui ajoute : « quand il est rentré au box au garage, il était vraiment énervé, ce qui est le signe d’un champion. Dans quelques jours nous serons à Misano et nous pourrons pousser à nouveau pour essayer de faire une autre course forte ». Au passage, la rumeur promet à l’Espagnol un contrat officiel Honda en WSBK…

Et Petrucci ? Avant d’organiser sa nouvelle carrière de pilote Rallye-Raid pour KTM, il a fait ce qu’il a pu en Aragon en MotoGP : « Danilo n’a pas pris un si bon départ, mais il a quand même gardé la tête dans le guidon. Il faisait des chronos intéressants, mais malheureusement, le rythme était très similaire sur l’ensemble de la grille. Il a réussi à dépasser pas mal de pilotes, notamment Johann Zarco. Il a terminé en P15, ce qui signifie que nos deux pilotes sont dans les points. C’est une satisfaction, mais bien sûr, Iker et Danilo en veulent plus et nous aussi. Quoi qu’il en soit, emballons tout et allons à Misano, où nous pourrons à nouveau relever le défi et espérer avoir nos deux pilotes dans le top 10 ».

Hervé Poncharal n’oublie pas le Moto3

Hervé Poncharal a aussi un mot sur son clan du Moto3 : « je suis très, très heureux et très fier des deux, Deniz Öncü et Ayumu Sasaki, je suis fier de l’équipe. Mais je ne peux pas cacher le fait que nous avions besoin d’un peu plus et j’aurais aimé voir Deniz gagner la course. Parce qu’encore une fois, comme au Spielberg 2, il a mené la plupart de la course et nous savons combien il est important pour nous et pour lui de gagner cette course. Nous sommes toujours très heureux d’avoir deux gars sur le podium de la même équipe en Moto3. Cela n’arrive pas très souvent, mais la victoire est quelque chose de très spécial. Je vais boire une canette de Red Bull maintenant et attendre de boire le champagne la semaine prochaine ». En l’occurrence ce sera plus du Prosecco mais notre Hervé Poncharal est un authentique tricolore…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci, Iker Lecuona

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3