Marc Marquez le sait plus que quiconque, Aragon est le genre de tracé qu’il adore. Et pour cause : c’est un circuit qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre… Comme le Sachsenring ou encore Austin. Ce n’est pas pour rien qu’il y compte cinq pole-positions et autant de victoires. Cependant, il le rappelle avant de se rendre sur ce site situé à deux heures de chez lui : ces performances, c’était avant. Cela étant dit, pour le Grand Prix d’Allemagne le discours était le même…

Marc Marquez a une belle occasion en Aragon pour retrouver le sens de la marche perdue depuis son succès riche en émotion au Sachsenring. A l’instar de ses trois chutes enregistrées lors du dernier rendez-vous à Silverstone, rien ne va vraiment pour l’officiel Honda dont le niveau de forme tarde à s’élever jusqu’à celui qu’il était avant l’accident de Jerez en juillet 2020… L’octuple champion du monde est cependant traditionnellement l’homme le plus rapide de MotorLand et les progrès sont là malgré tout. Alors, pourra-t-il réaliser un nouveau coup d’éclat malgré un parcours un peu plus difficile que prévu ces derniers temps ?

Peut-être, mais pour le moment, dans la veillée d’armes, Marc Marquez se montre plus que prudent : « Aragon est toujours une piste sur laquelle j’aime courir et nous avons obtenu d’excellents résultats dans le passé ». Puis il ajoute : « mais nous ne pouvons pas nous fier à ce que nous avons fait dans le passé, en 2021 nous arrivons dans une situation différente. Donc nous devons affronter le week-end de la bonne manière, voir notre niveau et voir ce que feront nos adversaires ».

Marc Marquez

Marc Marquez sera-t-il moins en forme que la Honda ?

Il précise aussi : « c’est formidable d’être de retour à MotorLand après avoir raté la manche 2020 et nous espérons pouvoir offrir un spectacle aux fans. Au cours des dernières courses, nous nous sommes rapprochés des leaders, donc l’objectif est de continuer sur cette voie et de voir ce qui est possible dimanche. »

L’an passé, Alex Marquez a décroché en Aragon son premier podium par temps sec et son deuxième de carrière en MotoGP, en tant que rookie et Nakagami a décroché la pole. Honda peut donc être optimiste et d’autant plus que Silverstone, à part pour Marc Marquez, n’avait pas été une étape déprimante :  Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) était malade le jour de la course, mais son coéquipier Alex Marquez (LCR Honda Castrol) a réalisé l’un de ses meilleurs dimanches de l’année jusqu’à présent, et Pol Espargaró (Repsol Honda Team) a très certainement réalisé son meilleur week-end depuis qu’il a rejoint Honda. En partant de la pole, en menant pendant un bon moment et en terminant cinquième, le numéro 44 a fait un grand pas en avant.

Marc Marquez



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team