Pecco Bagnaia a connu un coup d’arrêt dans sa remontée sur un Fabio Quartararo qui, du coup, se voit offert, avec maintenant 52 points d’avance au championnat, une première balle de match lors de la prochaine échéance à Misano. L’officiel Ducati devait continuer à reprendre un maximum de points sur le pilote d’usine Yamaha, mais il en lâché une poignée sur l’exigeant tracé d’Austin, ce qui pourrait lui coûter cher sur les terres de sa seconde victoire en Grand Prix. Il pourrait de fait nourrir une profonde déception en quittant le Texas. Mais en fait, pas du tout.

Il n’y aura pas eu de troisième victoire consécutive pour Pecco Bagnaia au terme du Grand Prix des Amériques. Arrivé avec 48 points de retard sur le leader du championnat à qui il reprenait des points depuis Aragon, il se dirige vers les trois dernières échéances avec un passif de 52 unités. Dès Misano 2 dans deux semaines, il sera au pied du mur. Mais l’Italien ne regrette rien, car il ne pouvait pas espérer mieux que cette troisième marche du podium aux Etats-Unis : « je suis très content, nous en avons tiré le maximum. Fabio et Marc étaient plus rapides que nous, donc faire plus était très difficile. Nous ne pouvons pas être déçus, nous avons fait le maximum », a affirmé Francesco « Pecco » Bagnaia. « La pole position samedi sur une piste où nous avons peiné dès le départ, c’était un bon résultat. Et le podium, c’est une autre histoire ».

L’Italien de 24 ans était parti de la pole position pour la troisième fois consécutive, mais cette fois il n’a pas pu se maintenir en tête dès l’entame des hostilités. Et pour cause : il a végété un moment au sixième rang : « j’ai tout essayé, mais au départ j’ai eu des problèmes avec l’adhérence de la roue arrière », a déclaré Pecco. « Mon pneu arrière n’était pas prêt. J’en ai parlé à Fabio et Marc, ils ont eu mon problème à Misano. À Misano, j’avais une adhérence maximale dès le départ, tout était parfait et pas pour eux. Cette fois, ils allaient bien et j’avais moins d’adhérence. C’est bon, ça peut arriver ».

Bagnaia

Bagnaia : “nous savons que nous avons perdu des points sur d’autres pistes et dans d’autres situations

« Mais ensuite j’ai pu voir que les pilotes devant moi avaient un peu de mal, que le podium était possible » ajoute l’équipier de Jack Miller. « J’ai tout essayé, la dernière partie de course n’a pas été facile, mais finalement on a décroché un nouveau podium », a souligné le deuxième du classement général provisoire du Championnat du Monde. « Fabio a encore augmenté son avance, mais ça va. Nous savons que nous avons perdu des points sur d’autres pistes et dans d’autres situations. Maintenant, nous avons fait du très bon travail depuis les vacances d’été. Nous avons beaucoup appris et nous continuons sur cette voie. C’est le travail parfait ».

Son coéquipier Jack Miller a fait place à Bagnaia à un moment de la course, mais l’Italien assure qu’il n’y avait rien de convenu : « je pense que Jack l’a fait de son plein gré. J’ai rattrapé une demi-seconde au tour et il ne m’a pas forcé à faire une manœuvre agressive, il m’a laissé passer. Je dois le remercier, également pour le FP4. Je pense que nous travaillons bien en équipe et que nous nous entraidons toujours. Nous faisons le travail parfait ».

En vue de l’arrivée, Jorge Martin était un autre collègue de la marque entre Pecco et le podium. Cependant, la recrue Pramac a clairement eu des problèmes et a été pénalisée d’un long tour pour une excursion hors de la piste : « j’ai vu qu’il avait plus de problèmes que moi, et je n’ai pas forcé la manœuvre de dépassement car j’ai vu qu’il avait coupé le virage 5. Il a donc dû me laisser passer », a déclaré le pilote d’usine Ducati. « Ce tracé n’est pas facile pour un rookie, et encore plus avec ces bosses, il a fait du bon travail ».

Il termine sur les événements à suivre avec cette promesse pour Misano 2 : « je suis ici pour essayer de réduire le désavantage, même si je sais que c’est presque impossible. De ce point de vue, je pense que je suis plus calme que Fabio, il doit penser au championnat, j’ai juste besoin d’être plus compétitif. Je ne prendrai certainement pas de risques comme Aegerter l’a fait en MotoE avec Torres, aussi parce que je ne suis pas à 7 points de lui, mais à plus de 50 ».

Bagnaia

MotoGP Austin J3 : classement

Joan Mir

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team