KTM en Grand Prix, c’est une philosophie technique et un état d’esprit qui se veulent uniques dans le milieu. Ainsi, en MotoGP, on a choisi le cadre tubulaire acier et les suspensions WP pour la RC16. Quant à l’état d’esprit, en plus du slogan bien connu « Ready to Race », on aime insister sur l’esprit de famille. Cependant, ce dernier point a été récemment mis à mal avec, d’abord, un Jorge Martin tout près d’entrer dans le clan Ducati par la porte Pramac, et ensuite, voire même surtout, le départ annoncé du fer de lance Pol Espargaró pour Repsol Honda. Une claque pour les Autrichiens ? Heureusement, le duo composé de Miguel Oliveira et de Brad Binder est là pour démontrer que rien n’est perdu…

En 2021, le duo du team usine KTM sera composé d’authentiques pilotes issus de la filière mise en place par le constructeur de Mattighofen. Une particularité qui compte pour les Autrichiens. Ces derniers veulent la cohésion dans leurs rangs qui cimenteraient la loyauté. Une gageure dans un milieu où penser à soi est un principe de survie…

Jorge Martin et Pol Espargaró montrent que la fidélité à ses limites en MotoGP. Mais KTM peut aussi répondre avec Miguel Oliveira et Brad Binder que s’il peut y avoir des déceptions, le blason n’est pas bercé par de fausses illusions. Et au cas où on aurait des doutes, les pilotes eux-mêmes remettent les choses à leur place.

Brad Binder, qui effectuera sa première année en MotoGP cette année, a ainsi déclaré : « KTM et moi avons une excellente relation, nous travaillons ensemble depuis longtemps maintenant. J’ai eu la chance de prendre chaque tremplin de la filière. Passer à la classe suivante a toujours été un bon moment pour moi, rester dans l’équipe d’usine de Moto3 à MotoGP est super. J’espère avoir encore de nombreuses années avec KTM. Nous avons gagné des courses ensemble en Moto3 et Moto2 et je veux continuer cette relation en MotoGP et essayer d’obtenir les résultats qu’ils méritent. »

« Nous faisons partie de la famille KTM »

En ce qui concerne Oliveira, il a ajouté : « je pense que nous pouvons tous les deux faire du très bon travail pour KTM. Nous l’avons fait dans les catégories plus petites par le passé et je pense que nous pourrons bientôt le faire aussi en MotoGP ». Binder et Oliveira, tous deux nés en 1995, se connaissent très bien. « Nous étions coéquipiers pour la première fois en 2015 et je pense que nous avons toujours bien travaillé ensemble ».

En 2017 et 2018, deux années Moto2 se sont succédé, toujours au Red Bull KTM Ajo. « Au cours des premières années, j’ai toujours été un pas derrière lui, mais je suis toujours arrivé au même niveau que lui et nous avons toujours beaucoup combattu », a déclaré Brad à Lora Lantschner de Speedweek.com.

C’est pourquoi Binder se réjouit à l’idée de pouvoir bientôt saluer à nouveau son ancien coéquipier dans les stands : « je trouve ça génial car on se pousse toujours, ce qui peut aussi être bon pour le projet. Nous avons été ‘KTM-Boys’ depuis le début et maintenant nous sommes en MotoGP. C’est vraiment cool à voir. Nous faisons partie de la famille KTM et je peux imaginer que nous prévoyons d’y rester. » Le message qu’il fallait faire passer…



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder, Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP