Enea Bastianini est le Champion du Monde de Moto2 en titre et pourtant, pour sa première année en MotoGP, il n’est pas des trois rookies du plateau, tous équipés en Ducati, le mieux armé. Cette opportunité revient à celui qu’il a battu l’an passé, en l’occurrence Jorge Martin, qui n’en a profité qu’une seule fois à Doha avant de chuter lourdement à Portimao. Il s’en est relevé avec de multiples blessures dont il paye encore les conséquences, tandis que l’Italien, par sa régularité, s‘est porté en tête d’un bal des débutants qui ne concerne pas son équipier Marini, loin du compte… Mais qui devrait être aussi mieux doté que lui en 2022. Cependant, Bastianini ne sera pas un laissé pour compte dans le clan de Borgo Panigale…

Un clan qui aura carrément huit membres, ce qui veut dire que Ducati ne peut pas donner à tout le monde le matériel dernier cri. Bastianini, jusqu’à qu’il se manifeste auprès de la direction pour s’étonner de son sort, ne se réjouissait pas de son contrat avec la marque qui le plaçait au sein de l’équipe Gresini laissant Aprilia et honorant sa parole avec son actuel pilote de Moto2 Fabio Di Giannantonio de le faire monter en MotoGP… Avec une bonne moto.

Alors, en 2022, qui aura la Desmosedici la moins évoluée ? La réponse ne peut encore être donnée, et d’autant moins que Bastianini jure qu’il montera en grade chez Ducati l’an prochain. C’était même, pour le transalpin, une question cruciale : « nous avons trouvé l’accord avec Ducati que nous recherchions et je suis sûr que l’année prochaine nous aurons une moto très compétitive ». En fait, il devrait être le premier pilote de la structure Gresini Racing, aux commandes d’une GP21. Il bénéficiera également d’un plus grand soutien de la marque pour le développement et recevra plus de matériel et de mises à jour.

Bastianini est heureux de retrouver sa famille Gresini

Le tout au sein d’une structure qu’il se réjouit de retrouver : « c’est fantastique d’être de retour avec Gresini Racing, une équipe qui est comme une famille pour moi et qui a beaucoup cru en moi dans le passé. En fait, il a été le premier à croire en moi. Nous avons été ensemble pendant trois ans et je n’ai que de bons souvenirs. Évidemment, j’aurais adoré commencer ce nouveau voyage avec Fausto, mais c’est une vraie famille et j’aurai beaucoup d’amis proches qui m’aideront ».

Bastianini est 16e au championnat avec 27 points ce qui le met en tête des trois débutants. Il s’est montré régulier en course, mais il a aussi profité des déboires de Jorge Martin. Il a également montré à l’occasion quelques excentricités en ne se faisant pas d’amis lors des qualifications, en manquant de meilleures positions en course à cause de cheveux dans les yeux ou encore en percutant Johann Zarco en prenant sa place sur la grille de départ…

« Evidemment, je suis content d’être le meilleur des rookies, mais la volonté est de se battre pour les premières places. Les vacances d’été vont m’aider à recharger mes batteries, mais j’ai déjà hâte d’être au Red Bull Ring. Sur le papier, cela ressemble à une piste qui correspond aux caractéristiques de la Desmosedici, alors j’attends les deux prochaines manches avec confiance. Nous verrons s’il y a des changements techniques de la part de Ducati » termine le protégé de Carlo Pernat sur Motorsport.

Bastianini



Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini

Tous les articles sur les Teams : Gresini MotoGP