La première course de MotoE, soit avec des motos électriques, a donc eu lieu. Un événement historique dont le théâtre a été le Sachsenring, au cours d’un Grand Prix d’Allemagne qui restera aussi dans les tablettes comme ayant célébré la dixième victoire de Marc Márquez. Que dire de cette première course en silence ? Bradley Smith, un de ses protagonistes donne son sentiment.

La moto électrique, ne branche pas les purs et durs. Valentino Rossi est par exemple circonspect, tandis que Paolo Simoncelli a déjà fait savoir qu’il n’adhérait pas à cette vision de l’avenir. Mais la MotoE a-t-elle pour ambition d’annoncer justement le futur ?

Bradley Smith n’est pas en phase avec cette approche : « nous entrons dans une nouvelle ère, mais nous ne sommes pas là pour prendre la relève » a déclaré le Britannique, soulignant que « le lancement de ce championnat vient compléter la diversité de ce sport ».

« Des coureurs et des mécaniciens du monde entier, de nombreux fabricants et équipes sont impliqués, et je pense que Dorna a fait un travail fantastique en intégrant ce championnat, nous permettant ainsi de courir devant des centaines de milliers de personnes » a déclaré Smith. Un total de six courses est prévu au calendrier.

Le pilote test Aprilia en MotoGP ajoute : « sur les écrans de télévision, je trouve ça incroyable, on a vu de la fumée bleue sortir des pneus… C’est pour ça que nous sommes ici, en plus de la série les gens ont leurs préférences, ils peuvent choisir, nous voulons offrir des courses divertissantes et excitantes, rien de plus, rien de moins ».

La nouvelle série de courses 100% électrique, MotoE, a célébré son premier vainqueur Niki Tuuli, qui avait déjà pris la pole position. Il a triomphé en course de Bradley Smith et de Mike di Meglio. La course MotoE a offert une lutte ouverte pour le podium. Les trois premiers n’étaient séparés que de 0,567 secondes.

Tous les articles sur les Pilotes : Bradley Smith

Tous les articles sur les Teams :