Dans le concert de louanges qui a célébré la première course MotoE de l’histoire, le week-end dernier au Sachsenring, une voix détonne. Et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de celle de Paolo Simoncelli, bien sûr père du regretté Marco mais aujourd’hui team manager en Moto3, MotoE, FIM CEV Moto3, ETC et championnat d’Italie.

Lisons-le, non seulement car l’homme n’a pas la langue dans sa poche (et on aime ça !), mais aussi parce qu’il fait une proposition intéressante concernant les Moto3…

Paolo Simoncelli : « Hier, le MotoE a débuté pour la première fois sur le circuit du Sachsenring, avec beaucoup de curiosité et d’attentes. Nous avons tout de suite remarqué deux choses : Premièrement, le prix à payer pour gérer une chute est très élevé; Deuxièmement, nous nous demandons quel type de dommages peut causer la chute d’une moto de 270 kg, aux choses et/ou aux personnes. Et cela a été démontré par la seule chute qui s’est produite pendant la course ».
« Quoi qu’il en soit, notre pilote Mattia Casadei a “payé” l’erreur qu’il a commise lors du test à Valence où il a chuté en détruisant la moto, en ne roulant pas à son maximum, craignant peut-être de causer des dommages plus coûteux. Mais il a été bon et a terminé en 11ème position une course qui s’est terminée avant son terme à cause de la chute d’un autre pilote. Si la moto électrique est synonyme de progrès… Eh bien, je n’aime pas l’avenir. Une chose que j’apprécie vraiment dans le MotoE, c’est la SuperPole : Un format de qualification différent qui devrait également être introduit en Moto3 ».

« Revenons parler de nos motos bruyantes bien-aimées. La Moto3 a été une course fantastique à regarder, mais nous avons été seulement un peu protagonistes et pas comme nous le souhaitions en raison des mauvaises qualifications d’Antonelli et de Suzuki. Le premier à cause de sa fausse conviction qu’il n’est pas fort sur cette piste, le second parce qu’il a été dérangé par Foggia pendant son tour le plus rapide. Quoi qu’il en soit, Tatsu a été capable de faire une bonne course, se battant jusqu’au bout pour rattraper les coureurs de tête qui étaient à 2,5 secondes. Et il a réussi. Il aurait pu se battre pour le podium mais il s’est endormi dans le premier virage du dernier tour, il a besoin de plus de sang froid et de stratégie à la fin de la course. C’est ce que je veux de lui, même en prenant plus de risques. C’est normal de penser à une erreur possible, mais vous ne pouvez pas attendre que les autres se trompent, parfois vous devez prendre un risque même si c’est risqué, et un dépassement étonnant peut se produire et vous mener à la victoire. Ce qu’on dit toujours : “Champagne ou gravier”, notre devise, devrait être appliquée plus souvent. A ce propos, je tiens à dire qu’il est stupide qu’un coureur, avant d’être puni, doive commettre une erreur à plusieurs reprises. Canet a doublé Tatsu en traversant le virage, en sortant à deux mètres à l’extérieur de la piste et ce n’est pas juste. Il aurait dû être pénalisé. C’est beaucoup trop facile de se tromper dans un virage en gagnant une place en fin de la course pour terminer sur le podium. Trop facile ! ».

« Notre technicien en chef Marco Grana a aussi été un très bon entraîneur mental pour Niccolò, qui a commencé le week-end avec l’idée “Je ne peux pas aller vite dans cette piste”. Mais Grana a réussi à résoudre ce problème. Pendant la course, Antonelli a rejoint son coéquipier, mais au lieu de le suivre, il a été arrêté par un impétueux Binder qui n’a pas encore compris qu’il s’agissait d’une course de motos et non pas d’une course d’auto-tamponneuses, alors Nicco a perdu le train. Il peut encore se battre pour le Championnat et les deux prochaines pistes devraient être ses favorites ».

« Le marché fou des pilotes est ouvert, nous espérons pouvoir maintenir la même équipe également en 2020 ! Maintenant, il est temps pour tout le monde de profiter du soleil, de la plage, de la course du CEV dimanche prochain et de se reposer un peu… On se retrouve à Brno ! ».

-PaoloSic58-

Tous les articles sur les Pilotes : Niccolo Antonelli, Tatsuki Suzuki

Tous les articles sur les Teams : SIC58 Squadra Corse