Cal Crutchlow approche de ses 35 ans, et il sait que Honda ne veut plus de ses services pour son projet MotoGP. Son nouveau quatuor sera composé de Marc Marquez et de Pol Espargaró dans le team officiel, et de Takaaki Nakagami au sein de la structure satellite. L’Anglais, lui, est à pied avec le seul espoir de voir un Andrea Iannone crucifié par un tribunal pour une histoire de dopage pour rejoindre Aprilia. Sinon, Honda lui propose d’aller en WSBK. Une orientation qui ne transportait pas de joie l’homme de Conventry… Jusqu’à maintenant.

Cal Crutchlow est arrivé en MotoGP en 2011 et après avoir servi chez Tech3 Yamaha et furtivement chez Ducati comme officiel, cela fait six ans qu’il porte les couleurs LCR Honda. Il est l’un des rares du plateau à pouvoir se targuer de succès en MotoGP sous l’ère Marc Marquez. Il en compte trois. Et son début de saison à Jerez a montré que sa motivation était intacte. Sinon, comment aurait-il pu aller au bout de lui-même pour prendre les points de la treizième place avec son scaphoïde gauche convalescent qui lui faisait souffrir le martyr ?

Mais c’est ainsi, Honda a choisi de se passer de ses services dès la fin de cette année. Cependant, il ne laisse pas son Anglais désœuvré. Le manager de Honda HRC lui a promis une reconversion en WSBK avec la nouvelle CBRR-RR. Qui a effectivement bien besoin de ses talents. Une option qui est loin d’être privilégiée par celui qui vient de ce paddock. On rappellera qu’il est un ancien Champion du Monde Supersport et qu’il a fait une saison en WSBK sur la Yamaha R1.

« Le WSBK est un grand championnat »

Cependant, il faut parfois mettre de l’eau dans son vin, où, en l’occurrence, un nuage de lait dans sa tasse de thé. Alors que le WSBK relançait son championnat à Jerez, Cal Crutchlow a commenté : « tant qu’il y aura encore des choses que j’aimerais faire en MotoGP, je continuerai à piloter en MotoGP », a déclaré Cal Crutchlow à Motor Cycle News.

Mais sur le WSBK, il ajoute : « il ne faut jamais dire jamais. J’ai dit récemment que je ne suis pas intéressé par le championnat du monde de Superbike. J’ai eu une belle carrière dans le championnat du monde MotoGP mais je ne vois pas non plus le championnat du monde Superbike comme un déclassement. C’est un grand championnat ».

La porte n’est donc plus fermée. Mais elle reste encore seulement entrouverte : « je ne veux pas contester ce championnat pour le moment. Je ne sais pas si cela va changer avec la situation ici en Championnat du Monde MotoGP. Mais je me vois toujours dans la catégorie MotoGP pour le moment ». Le malheur d’Andrea Iannone fera-t-il le bonheur de Cal Crutchlow ?

 



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda