Le MotoGP est sous le règne de Marc Márquez au sortir d’une domination de Valentino Rossi. Mais cette emprise semble plus forte, comme la marque d’une époque qui révèle des pilotes élevés dès le plus jeune âge à gagner et à performer. Des machines qui écrasent tout sur leur passage. Jusqu’à rendre les courses ennuyeuses ? Le patron du promoteur Dorna ne le croit pas et a confiance en son règlement équilibrant les forces pour préserver spectacle et intérêt.

Misano avait été intéressant, Buriram s’est disputé jusqu’au dernier virage, mais entre les deux, il y a eu Aragón et un Marc Márquez sans Fabio Quartararo. Une course que l’officiel Honda a tellement survolé que le directeur de l’équipe Repsol Honda, en l’occurrence Alberto Puig, s’est carrément excusé auprès des fans…

D’où cette question : le règne actuellement sans partage de Marc Márquez va-t-il finir par lasser du MotoGP. Une interrogation essentielle pour le promoteur Dorna. Et son patron Carmelo Ezpeleta répond à “La Gazzetta dello Sport” : « de 1949 à nos jours, un certain pilote a toujours dominé. Naturellement Marquez gagne, mais Coppi a également dominé le cyclisme ou Nadal à Roland-Garros. L’intérêt est cependant toujours là parce qu’il gagne en se battant jusqu’au bout. »

L’Espagnol a ensuite poursuivi : « Marc ne gagne pas facilement, donc je ne pense pas que cela rende les courses moins passionnantes. Notre sport est intéressant et nous souhaitons qu’il continue à être comme ça. Nous avons un groupe de personnes sélectionnées qui étudient les nouvelles technologies. Je pense que nous pouvons rendre le MotoGP aussi spectaculaire qu’il l’est déjà avec les meilleurs moyens disponibles pour la diffusion. »

Ezpeleta terme : « les motos sont tellement similaires que le pilote devient le facteur fondamental. Les motos les moins performantes doivent être proches des plus rapides. De cette façon, il y a plus de divertissement. »


Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez