Casey Stoner est un talent naturel au sens littéral du concept. A chaque fois qu’il est monté sur une moto, qu’elle soit estampillée Honda ou Ducati, l’Australien a été aux avant-postes. Il est d’ailleurs encore le seul à avoir remporté un titre au guidon d’une Desmosedici. C’était en 2007. Mais le double Champion du Monde de MotoGP est aussi un caractère et un mystère. Il a quitté la scène en 2012, ouvrant grande les portes du HRC à Marc Márquez. Il souffre aussi d’un mal complexe qui lui pourrit l’existence. Mais il garde un œil sur le paddock, même lointain. Et il a une idée sur le cas Valentino Rossi…

Entre Valentino Rossi et Casey Stoner, ça n’a jamais été simple. Les deux champions ont eu des mots et, sur la piste, les explications ont été parfois viriles. On se souviendra, notamment, d’une course à Laguna Seca… Depuis, le Doctor est toujours sur une grille de départ à un âge que Casey Stoner n’a pas encore atteint alors qu’il est déjà en retraite depuis belle lurette.

Comment l’Australien évalue-t-il ce grand écart ? Dans un entretien au média australien Rusty’s Garage, il commente : « je ne crois pas que Rossi soit trop vieux. Je pense qu’il peut encore se battre pour les meilleures places et j’aimerais même le voir plus souvent en mesure de jouer la victoire. Je ne sais pas s’il faut changer son approche lorsque les choses changent. Mais il a toujours eu l’esprit très clair et quoi qu’il décide, il sera heureux de sa décision. »

Sur son parcours personnel, Casey Stoner précise en guise de conclusion : « certaines personnes regardent derrière eux et je sais que, sans aucun doute,  je pourrais revenir en arrière et faire les choses différemment de la façon dont je les ai traitées à l’époque. Je pourrais ainsi changer certaines choses qui me gênent encore aujourd’hui. Mais honnêtement, je ne le ferais pas car cela m’a amené là où je suis aujourd’hui. Je suis dans une très bonne position. Je suis tranquille et je découvre des choses. Je ne peux pas être plus heureux. »

 



Tous les articles sur les Pilotes : Casey Stoner