Casey Stoner a marqué de son empreinte indélébile le microcosme du MotoGP. Il a remporté deux fois la couronne mondiale, l’une avec Ducati en 2007 et la seconde avec Honda en 2011 avant de faire ses adieux aux Grands Prix Moto en 2012. Douze années de carrière à remporter des courses, à en perdre, mais aussi à souffrir dans sa chair…

Dans une interview récente, l’Australien âgé de 27 ans a déclaré qu’il souffrait d’un syndrome de fatigue chronique qui l’empêchait de pratiquer toute activité sportive, qu’il s’agisse de piloter une moto, de conduire un karting ou pire faire du tir à l’arc.

« Je ne suis pas sorti depuis plus d’un an. Je n’ai plus l’énergie de quitter la maison. Je n’ai pas l’énergie de sortir pendant une journée. Je n’ai pas fait de karting depuis plusieurs mois ni même fait de tir à l’arc depuis au moins 10 mois. Je ne suis plus en mesure physiquement de faire les choses qui me plaisent. C’est un peu frustrant » confie le champion.

Il poursuit : « cette fatigue chronique m’empêche de rester en forme. Mes côtes et vertèbres me font énormément souffrir, m’occasionnant de sévères douleurs au dos. »

Dès janvier 2018, après les essais de Sepang, Casey Stoner a déserté le box des Rouges de Ducati où il officiait en tant que pilote d’essais, la douleur devenant difficile à supporter. L’alerte avait déjà été lancée en 2009, où le pilote s’était fait porté pâle pour deux courses à cause de ces mêmes maux..

« Depuis janvier 2018 après le test de Sepang, je n’étais pas remonté sur une moto. J’y suis remonté  il y a quelques semaines à peine, lorsque je me trouvais aux États-Unis, lors de mon anniversaire, à l’occasion d’un événement Alpinestars auquel j’ai participé », explique le pilote originaire de Southport. « Nous y sommes allés cool avec les gars, mais ça m’a vite rappelé à l’ordre », ajoute-t-il.

Le double Champion du Monde MotoGP admet cependant que depuis quelques mois, il connait une légère amélioration à ce mal qui le ronge. L’objectif de reprendre un éventuel entraînement n’est pourtant pas pour demain. « Je prends de nouveaux médicaments mais je ne suis pas encore sur le point de reprendre la moindre activité sportive, de sortir et de faire des choses. Au contraire, je reste sur le canapé pendant plusieurs jours. C’est une situation qui est aussi difficile à vivre pour ma femme » conclut l’ancien coéquipier de Dani Pedrosa.

 

 


Tous les articles sur les Pilotes : Casey Stoner

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team