Il y a un an, Claudio Domenicali, patron de Ducati, prenait les devants sur l’avenir de Jorge Lorenzo au sein de son entreprise. N’attendant pas l’échéance fixée pour la fin de Grand Prix de Catalogne, il annonçait le départ du pilote avant même le Grand Prix d’Italie. On sait comment Por Fuera lui a répondu sur la piste… Un an après, l’histoire a toujours un goût amer dans la bouche du patron. La preuve…

Jorge Lorenzo est à présent un pilote Honda en souffrance tandis que son remplaçant au sein du team officiel Ducati, Danilo Petrucci, trônait dimanche dernier sur le podium du Mugello. Un moment que Claudio Domenicali a savouré, puisqu’il s’agissait aussi d’un anniversaire particulier dans sa relation avec le Majorquin.

Car Jorge Lorenzo est encore dans l’esprit du PDG de Ducati : « Lorenzo est un bon garçon, mais il est très seul, ce qui est dommage car il est rapide. Le temps nous a manqué avec lui, mais à partir du Mugello, il s’est montré très performant avec notre moto. Il aurait pu remporter toutes les courses. Alors, honnêtement, je suis très fâché contre lui ». Il ajoute dans une conversation avec le média Marca : « je pense que des choses comme celles qu’il a écrites sur son casque du genre “je ne suis pas un grand pilote, je suis un champion” ne lui font aucun bien. Car ça crée de nombreux ennemis et il n’en a pas besoin ».

Même si la page a du mal à être tournée, une autre s’est ouverte avec un duo Dovizioso-Petrucci dont l’efficacité reste encore à prouver. Surtout après le scénario du Mugello qui a vu Petrucci gagner devant un Márquez heureux de devancer Dovizioso qui a donc perdu des points sur son rival dans la course au titre… « C’est difficile, car planifier quelque chose contre Marc Márquez n’est pas facile. Il est très malin, comme on l’a constaté lors des qualifications au Mugello, lorsqu’il a élaboré sa stratégie pour atteindre la pole position. Il est très bon à ça ».

« Nous avons une équipe dans laquelle, avec deux pilotes comme Danilo et Andrea, vous pouvez très bien travailler. Je pense que notre équipe n’a jamais été aussi soudée, car normalement, deux bons pilotes ont tendance à être des concurrents, mais Danilo a beaucoup moins gagné qu’Andrea ».

Mais pour Domenicali, Petrucci est un pilote qui prend les bonnes décisions : « au Mans, il a fait une course très intelligente. Je pense qu’il aurait pu battre Andrea, mais peut-être que cela aurait été très risqué, il aurait pu le toucher. Peut-être que si cela avait été un autre pilote, il aurait essayé de le dépasser, alors Danilo montre qu’il est non seulement rapide, mais aussi très intelligent ». Rendez-vous à la fin de la saison pour tirer les conclusions de cette nouvelle orientation…

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team