MotoGP Conférence Lin Jarvis (Yamaha) : « Nous avons finalement eu un pilote en haut et trois en bas », etc. (Intégralité)

par | 30 novembre 2021

Lors du dernier Grand Prix MotoGP de la saison 2021, les 6 constructeurs impliqués dans la catégorie reine ont été réunis pour dresser le bilan de la saison présente et répondre aux questions de la presse.

Étaient donc présents ce 12 novembre 2021, Paolo Ciabatti (Directeur Sportif Ducati Corse), Lin Jarvis (Directeur Opérationnel de Yamaha Motor Racing & Team Principal de Monster Energy Yamaha MotoGP), Shinichi Sahara (Project Leader et Team Manager du Team Ecstar Suzuki MotoGP), Alberto Puig (Team Manager HRC), Mike Leitner (Directeur de Course Red Bull KTM Factory Racing) et Massimo Rivola (PDG Aprilia Racing).

Après Paolo Ciabatti qui a eu l’honneur de débuter la conférence en raison du titre constructeur, Lin Jarvis s’est prêté au jeu… Très très longuement, ce qui explique la diffusion en plusieurs parties !

Comme à notre habitude, nous reportons les propos de Lin Jarvis sans aucune mise en forme mais en intégralité.


Retrouvez la première partie ici.

Vous avez remporté le titre pilote mais un seul des vôtres a vraiment brillé. Pouvez-vous expliquer pourquoi ?

Lin Jarvis : « Du côté de Yamaha, pour résumer, nous nous sommes retrouvés avec un seul pilote en haut et trois en bas cette année. Lorsque nous avons commencé la saison, nous avions de meilleures attentes concernant l’ensemble de nos pilotes. Nous avions évidemment Viñales et Fabio dans l’équipe d’usine, et Valentino avec Franky dans l’équipe satellite. C’était un très bon groupe de pilotes, mais au fur et à mesure que la saison se déroulait, et je rappelle qu’elle a commencé incroyablement fort pour l’équipe d’usine cette année puisque nous avons gagné les trois premières courses. Maverick a remporté la première course, puis Fabio la deuxième et la troisième. Nous étions clairement en ligne avec notre mission, nous avions réglé nos problèmes de la saison dernière et nous pouvions voir que ce serait un bon championnat.

Le championnat de Fabio a continué d’évoluer de manière très, très positive. Dans les courses où il a peiné, il n’a pas tout perdu, il a toujours gérer pour marquer des points. Il a gagné cinq courses jusqu’à présent cette année, donc je pense qu’il ne fait aucun doute pour tout le monde dans cette salle que Fabio mérite clairement d’être champion avec sa saison.

De l’autre côté, nous avons évidemment eu des problèmes car Maverick a été inconsistant tout au long de l’année, puis nous avons atteint le point de crise, globalement à Assen où il a demandé à partir. Vous savez, il n’était pas heureux, il voulait partir et passer à autre chose. Cette histoire a été bien racontée : A ce moment, nous étions d’accord “OK, c’est bon”. Nous avions deux options, nous pouvions immédiatement ou nous pouvions continuer et bien finir jusqu’à la fin de la saison de manière professionnelle, puis changer pour l’année suivante. Puis il y a eu la pause estivale, et après la pause estivale ce qui s’est passé nous a pris par surprise, je dois dire. Mais le résultat est que Maverick a quitté le team, ce qui nous a mis en difficulté, à coup sûr pour le championnat par équipe puisque vous devez avoir deux pilotes pour constituer une équipe et marquer des points. Donc c’était un gros problème, et cela est ensuite devenu éventuellement une opportunité, parce que Maverick  est passé à autre chose et c’est devenu une opportunité pour nous d’amener Franco dans le Team Factory alors qu’il se rétablissait d’une blessure.

Mais la saison de Franco n’a pas non plus été ce à quoi nous nous attendions, ce qu’il aurait voulu. L’année dernière, il était deuxième, il a fait une excellente saison l’année dernière, il s’est accroché à Joan Mir jusqu’à la fin du championnat. Il a très bien roulé et a gagné trois courses. Cette année, en raison de la Covid, il a commencé sur la moto d’usine spécification 2019 parce que cette décision a été prise au milieu de l’année dernière. Il a donc débuté avec un déficit technique car la moto 2019 état globalement restée là où elle était l’année dernière alors que les motos 2021, les spécification 2020 qui ont été mise à jour, ont reçu de nombreuses améliorations. Et je pense que le niveau de tous les motos d’usine a définitivement augmenté, ce qui a mis Franky en difficulté au début de l’année. Puis, bien sûr, il s’est blessé à la mi-saison et a décidé de mordre la balle (prendre le taureau par les cornes) et de subir l’opération pour guérir son genou, ce qui, je pense, était définitivement une chose intelligente de son point de vue.

Donc après le départ inattendu et soudain de Maverick, puis compte tenu du reste de l’année, nous avons pris la décision de globalement faire monter Frankie, je dirais un an et demi plus tôt que prévu dans le programme, parce que normalement, si Maverick était resté, son contrat disait qu’il aurait été dans l’équipe d’usine jusqu’à à la fin de 2022. Donc nous avons fait monter Franky dans l’espoir qu’il  pourrait se battre pour les points par équipes pour le reste de l’année, mais vous savez, ce n’est pas facile, il est revenu tôt de cette opération au genou assez sérieuse. C’est bien pour lui pour l’année prochaine, mais cela n’a pas apporté beaucoup à l’équipe simplement en termes de points pour cette année. Mais nous pensons toujours absolument que c’était la bonne décision, et je pense qu’avoir Fabio et Franky est un très bon team pour l’année prochaine, donc nous sommes heureux de ça.

Pour venir à Valentino, bien sûr, ce weekend est la fin  de sa carrière : 26 ans dans le paddock, 16 ans avec Yamaha en deux périodes différentes. Évidemment, Valentino voulait commencer cette année avec l’énergie et l’effort d’essayer à nouveau, parce que l’année dernière, avec la Covid, c’était bizarre : Nous avons commencé en juillet, nous avons eu 14 courses, il y avait  pas de spectateurs et il y a beaucoup beaucoup de choses qui se sont passées, donc vous savez, Valentino voulait vraiment essayer de faire une saison complète et voir s’il pouvait encore être compétitif. Mais il a dû déchanter en début de la saison : Il était clair que le niveau s’était encore été relevé, tous les jeunes allaient de plus en plus vite, Fabio était incroyablement plus rapide, Maverick a gagné la première course, etc.
Donc ça n’a jamais été facile pour lui dès le début de l’année, et je suis sûr qu’il serait le premier à admettre que la saison était  finalement décevante pour lui strictement en termes de points et de résultats. Mais je pense toujours que son année a été totalement valable, et si nous devions à nouveau prendre la même décision, même avec le recul, je pense que nous ferions encore la même chose car je pense qu’il devait faire cette année supplémentaire  pour finir cette saison en beauté.
Nous avons donc finalement eu un pilote en haut et trois en bas, mais maintenant, bien sûr, nous avons aussi Dovi qui nous a rejoint, et c’est une autre nouvelle opportunité pour Dovi de revenir au sport, ce qui, je pense, est génial pour lui.

Dovi a été la plupart du temps deuxième du championnat lors des dernières saisons, il a commencé cette année sur l’ancienne moto, appelons la (geste: entre guillemets) la lente, la moto lente, mais je pense que l’année prochaine il sera sur la moto spécification 22, et que l’expérience acquise cette année le mettra dans une meilleure position l’année prochaine.

Je suis donc aussi très content pour l’année prochaine, mais ça a été une année un peu bizarre pour nous. »

Pourquoi Ramon Forcada n’est pas monté avec Franco Morbidelli ?

« Bien sûr, Franky était avec Ramon, avec de très bonnes relations et avec beaucoup de respect, mais quand nous avons donné à Franky l’opportunité d’entrer dans l’équipe d’usine, il l’a prise en avance sur le programme. L’année dernière, nous avions pris Fabio et quatre gars de l’équipe dans le team Petronas. Donc quand nous avons été en mesure de négocier et d’avoir la permission du Sepang Racing Team de prendre Franky en avance, nous ne voulions pas complètement déstabiliser cette équipe. Donc une partie de l’accord était que Frankie devrait bouger, pourrait bouger, et nous prendrions soin de lui dans l’équipe d’usine, mais nous laisserions le reste de l’équipe intacte, parce qu’ils ont aussi besoin de stabilité. Dans l’équipe satellite, ils développent leurs propres compétences et expériences, et Ramon Forcada est très important dans cette équipe. C’est donc la raison pour laquelle nous avons décidé de…  Nous avons seulement proposé de prendre Franky, ” tu peux venir mais le deal est comme ça”. Mais cela dit, je pense que ça va bien aller pour lui car nous avons un groupe de personnes très fort qui s’occupera de Franky. Son chef d’équipe jusqu’à  la fin de cette année a été Silvano (Galbusera) bien sûr, mais Silvano retournera dans l’équipe de test l’année prochaine et nous avons pris le technicien Patrick Primmer qui est un ancien technicien Öhlins qui a beaucoup travaillé avec Jorge (Lorenzo) et beaucoup avec Maverick (Viñales) dans le passé. Nous sommes donc pleinement convaincus que Franky aura un bon ensemble autour de lui l’année prochaine. »

A suivre ici

Franco Morbidelli

Valentino Rossi

Dovizioso

Crédit photos : Yamaha, Petronas Yamaha SRT et MotoGP.com