Cal Crutchlow a donc choisi de quitter la vie d’un pilote titulaire en MotoGP. A présent chargé des tests pour Yamaha, il apparaitra sans doute à l’occasion sur une M1. Une représentation épisodique qui ne peut pas satisfaire le promoteur Dorna. Ce dernier, en effet, a toujours tenu à avoir un passeport britannique sur sa grille de départ, ne serait-ce que pour le média BT-Sports très influent. Seulement voilà, la relève britannique n’est pas là pour prendre la succession de l’ancien pilote LCR-Honda …

Et cette relève ne semble pas prête d’être seulement vue à l’horizon. Cal Crutchlow est le premier à le reconnaître : « non, ça ne se présente pas bien », confirme le sujet de sa gracieuse majesté, en regardant la situation en Grande-Bretagne. « Avons-nous le talent qui nous permettra d’atteindre le MotoGP et d’être compétitifs ? Il n’y a aucune raison de ne choisir qu’un seul pilote. Je pense qu’il y a du talent. Mais je ne sais pas s’ils y arriveront ou non ».

« Ce n’est pas alarmant car quelque chose peut se développer pendant ce temps. Mais à court terme, ça se présente mal. En tant que Britannique, j’espère que nous pourrons trouver quelqu’un » a commenté sur Motorsport-total le triple vainqueur en MotoGP, qui s’est régulièrement entretenu avec le PDG de Dorna, Carmelo Ezpeleta, pour parler de la situation au Royaume-Uni.

« Il n’y a rien que nous voulons plus que d’avoir un pilote britannique au sommet du MotoGP. Quelle est la difficulté pour y parvenir ? C’est assez difficile, je pense » a commenté Crutchlow, qui a couru en MotoGP de 2011 à 2020 et a remporté un total de 19 podiums pour la Grande-Bretagne.

Crutchlow pessimiste oublie Jake Dixon

« Je suis content d’avoir été le seul pendant dix ans. Je me sens assez privilégié. J’ai dépassé mes propres attentes. Nous devons maintenant chercher le successeur. Mais je n’ai aucune idée de qui ce sera », admet celui qui est né à Coventry il y a 35 ans et qui est passé par le WSS et le WSBK avant d’atteindre le MotoGP.

Un parcours qui rappelle celui de Sam Lowes qui est comme lui un ancien Champion du Monde de WSS. Mais Lowes a dépassé l’âge d’être un espoir et il a connu une expérience malheureuse en MotoGP avec Aprilia. John McPhee, de son côté, ne semble pas en mesure de faire mieux qu’un pilote de Moto3. Chaz Davies continuera en WSBK après avoir refusé une option Aprilia où se trouve encore Bradley Smith. Il n’y aurait donc que Jake Dixon, âgé de 25 ans et qui évolue en Moto2. Quant à la pépinière British Talent Cup, rien de probant n’en est encore sorti.

Cal Crutchlow cherche relève ...



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow, Jake Dixon

Tous les articles sur les Teams : Petronas Raceline Malaysia