Dani Pedrosa s’apprête à faire son retour en Grand Prix. Ou tout du moins, une wildcard a été prise pour lui par KTM qui peut donc l’aligner à la rentrée en Autriche et à Misano. Mais l’Espagnol peut changer d’avis. Ce qu’il a déjà fait à un moment clé de sa carrière en déclinant une offre Petronas pour grimper sur une bonne Yamaha. Un épisode qu’il semble regretter aujourd’hui, même s’il ne le dit pas exactement ainsi…

Dani Pedrosa sort progressivement de l’ombre pour se remettre sous les feux des projecteurs. Certes, il n’est jamais oublié par KTM qui ne manque jamais une occasion de louer son travail comme pilote d’essai. D’ailleurs, depuis qu’il s’en occupe, la RC16 n’a de cesse de progresser. Mais cette fois, il semble décidé à remonter en première ligne en participant à nouveau à un Grand Prix. Une idée qu’il écartait jusque-là systématiquement, malgré les yeux doux de son employeur autrichien.

La place lui est réservée en Autriche et à Misano et il honorera de sa présence le Grand Prix de Styrie. Mais l’Espagnol sait changer d’avis. Même si après, il regrette. C’est apparemment le cas en ce moment où une question le ronge : qu’aurait-il fait sur une Yamaha ? Dans des propos relayés par motograndprix.it, il dit : « le titre en MotoGP aurait-il changé ma carrière ? Cette question me hante souvent mais tous les grands scientifiques de l’histoire ont-ils remporté un prix Nobel ? En 18 ans de MotoGP, j’ai réalisé un palmarès exceptionnel. Les résultats me placent parmi les meilleurs de ce sport mais le titre MotoGP est la seule chose qui m’a manqué ».

Dani Pedrosa

Dani Pedrosa ne peut s’en prendre qu’à lui-même

Avec le recul de sa carrière, l’Espagnol avoue finalement n’avoir qu’un regret : ne pas avoir couru avec Yamaha : « quand je repense aux ‘Fantastic 4’, moi, Casey Stoner, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, je me demande toujours à quel point ma carrière aurait été différente si j’avais piloté pour Yamaha au moins une fois ».

Une question intéressante, mais Pedrosa oublie de dire qu’il a eu l’occasion de grimper sur une Yamaha. Ramon Forcada, chef mécanicien de Morbidelli chez Petronas rappelle ainsi : « avec Dani Pedrosa nous avions pratiquement clôturé les accords et nous étions en ligne sur tout, mais le pilote avait demandé à pouvoir évaluer à nouveau s’il voulait continuer sa carrière ou si, au contraire, le temps n’était pas venu de s’arrêter avec courses. Puis il a décidé d’arrêter et c’est à ce moment que Fabio Quartararo est arrivé ».

Et on connait la suite pour le Français et le MotoGP ! Dani Pedrosa, pour l’expérience Yamaha, ne peut ainsi s’en prendre qu’à lui-même… Reste tout de même un beau palmarès : 2 titres mondiaux en 250 et un en 125, 153 podiums, 54 victoires et 49 pole positions. Mais il y a ce zéro qui pèse : le championnat du monde en MotoGP.

MotoGP | Pedrosa : "Qui sait à quoi aurait ressemblé ma carrière chez Yamaha"

 



Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP