Danilo Petrucci se lancera en 2021 dans une aventure KTM au cours de laquelle il devra convaincre rapidement puisqu’il n’a un contrat que pour un an. Il ne lui faudra donc pas perdre de temps dans cette saison et ce sera un vrai défi car le double vainqueur en Grand Prix après six ans sur une Ducati ne montera sur la RC16 qu’à compter du 6 mars, date qui lancera la courte intersaison sur le tracé de Losail, au Qatar. Cependant, il a quelques idées sur ce qui l’attend, car il a mis à profit 2020 pour espionner sur la piste la machine autrichienne avec son italienne …

Danilo Petrucci est la nouvelle recrue de KTM et malgré ses 10 saisons d’expérience en MotoGP, ce sera un débutant sur la RC16. Placé chez Tech3, le pilote de 30 ans aura comme équipier Iker Lecuona, âgé de 21 ans et qui connait la moto autrichienne au V4 puissant, au cadre tubulaire et aux suspensions WP. Bref, ce que l’on ne trouve nulle part ailleurs que la grille de départ de MotoGP …

Mais Petrux s’est forgé une base de réflexion avec son sens de l’observation … Sur Speedweek.com, il dit en effet : « vous pouvez être rapide avec la KTM avec différents styles de pilotage. Le mien est similaire à celui de Pol Espargaró ». Il ajoute : « j’étais derrière une KTM lors des essais en 2020 parce que j’étais naturellement curieux. Pol Espargaró était le meilleur pilote de KTM en 2019, et c’est un freine tard comme moi. Nous avons tous les deux un style assez agressif. Mike Leitner m’a également dit que le pilote d’essai Dani Pedrosa avait fait de nets progrès avec la moto 2020, même si Dani préfère optimiser sa vitesse en sortie de virage. Mike est convaincu que la KTM peut désormais être compétitive avec différents styles de pilotage. Pour cette raison, j’ai examiné de près tous les pilotes KTM en 2020 et j’ai observé des styles très différents. Et pourtant, tous les pilotes ont été très, très rapides ».

En effet, l’an dernier, Pol Espargaró, avec ses troisième places, Miguel Oliveira avec ses2 victoires et Brad Binder avec son succès à Brno ont réalisé des podiums sur la KTM. Ce sont trois pilotes aux styles assez différents.

Danilo Petrucci : « la KTM est devenue très conviviale »

« Brad Binder m’a sûrement le plus surpris en tant que débutant » ajoute l’Italien. « Tous les pilotes KTM ont été très rapides. La moto est donc devenue très conviviale. Néanmoins, le changement sera passionnant pour moi, car après de nombreuses années, je dois maintenant apprendre à connaître une nouvelle moto. Mais la curiosité prédomine. J’ai signé le contrat KTM en juin. J’ai alors espéré les premiers tests en novembre. Ils ont été annulés, le test de février a également été annulé. J’attends vraiment avec impatience le premier test en mars ».

« Bien sûr, je suis triste de ne pas avoir pu tester en novembre ou février » reconnait Danilo Petrucci. « Le test de Sepang en particulier aurait été très instructif car il s’agit d’une piste très complète, avec des virages lents et rapides et deux longues lignes droites, avec des montées et des descentes. Ce sont les conditions les plus difficiles que vous puissiez trouver dans l’année. J’ai maintenant cinq jours d’essais au Qatar, puis nous aurons deux Grands Prix là-bas. Losail n’est pas la meilleure piste d’essai pour connaître une moto à 100%. Comme Doha n’est pas extrêmement chaud la nuit de mars, il n’y a pas de virages aussi serrés et donc pas de zones de freinage aussi violentes ».

« Mais c’est ainsi » termine-t-il. « On peut essayer beaucoup de choses en cinq jours. En plus, j’aime la piste de Losail. J’ai toujours été rapide dans les essais, mais je n’ai jamais fait du bon travail en course. La 5e place en 2018 a été mon meilleur résultat jusqu’à présent. Il est grand temps que je réussisse bien au Qatar ».

Danilo Petrucci avec sa KTM RC16



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Tech3 KTM Factory Racing