Francesco Guidotti est un homme clé dans l’organisation du team Pramac, qui a le statut de structure satellite de Ducati en MotoGP. C’est elle qui a fourni, ces dernières années, les équipiers d’Andrea Dovizioso. Même s’ils n’ont pas duré longtemps, sa mission de former des jeunes talents pour l‘écurie officielle est accomplie. Ducati a même aujourd’hui une position plus forte pour imposer ses choix en matière de pilote chez Pramac. Cependant, on ne semble pas vraiment à l’unisson entre Paolo Ciabatti, directeur sportif du constructeur de Borgo Panigale et le team manager Guidotti. Sur certains noms, on pourrait même déceler de la cacophonie…

Entre Francesco Guidotti et Paolo Ciabatti, on ne semble pas souvent échanger sur certains dossiers, dont celui des pilotes pour 2021. Déjà, avant l’officialisation de Jack Miller dans l’équipe d’usine pour 2021, Guidotti jouait la carte de son équipier Bagnaia : « la première étape est de bien faire chez Pramac, mais le but ultime est de transférer le pilote à l’équipe d’usine. Ce ne serait même pas un vrai au revoir. Ce serait plutôt un grand plaisir car cela signifierait que nous avons tous fait du bon travail.   Cet objectif commun fait partie de notre projet ». Mais on connait la suite…

Le cas Bagnaia tient à cœur à l’homme de Pramac, car c’est à nouveau autour de lui que pointe une autre note dissonante avec la petite musique de Ciabatti. Francesco Guidotti assure ainsi : « Pecco, nous devons le gérer de la bonne manière, afin de faire ressortir la vitesse qu’il avait montrée au début de l’année dernière. Sa reconduction n’est qu’une question de temps ». Vraiment ? Chez Ducati, on semble d’un autre avis… « Nous avons encore Johann Zarco sous contrat. Bien qu’à près de 30 ans il ne soit plus un très jeune pilote, il ne faut pas oublier les résultats qu’il a obtenus avant son contrat KTM. C’est pourquoi nous voulons lui garder une place ».

Chez Ducati on considère Zarco et chez Pramac on veut confirmer Bagnaia

« Nous voulons voir ce qui se passera lorsque le championnat recommencera. Bien sûr, avec ses 23 ans et ses réalisations en Championnat du Monde Moto2, Bagnaia est un pilote que nous voulons garder pour l’avenir. Mais en même temps, nous voulons voir avec la moto 2020 une nette amélioration par rapport à la saison 2019 ». Le quitus n’est donc pas acquis en théorie, contrairement à ce qu’avance Guidotti.

Mais ce dernier ne s’arrête pas là. Sur le sujet d’un Jorge Martin en approche, il a aussi une opinion très personnelle : « ces derniers jours, j’ai reçu de nombreux appels de journalistes qui voulaient me parler de Jorge Martin. Mais pour être honnête, c’est à Ducati de décider et pour autant que je sache, rien n’est encore terminé. Honda regarde certainement ce que fait Jorge Martin car il a remporté le titre en Championnat du Monde Moto3 il y a deux ans. Je sais qu’ils étaient très en colère quand il a signé avec KTM, mais je pense qu’ils voudraient le récupérer. Et je ne sais pas si KTM le laisserait partir, alors ce serait un miracle si Ducati réussissait à le signer. Il faut être très courageux et intelligent pour y parvenir ».

Si Jorge Martin arrive chez Pramac Ducati, alors Paolo Ciabatti pourra se targuer de ces qualités avancées par son compatriote. A défaut… En attendant, Johann Zarco se prépare sereinement aux prochaines échéances, qui seront marquées par le début de la saison, mi-juillet, à Jerez…

[Racing] Back to training for our Shark Rider Johann Zarco 💪 ✊ 💨The countdown has started, 5 weeks before the first…

Gepostet von SHARK Helmets am Montag, 15. Juni 2020

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia, Johann Zarco, Jorge Martin

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac, Ducati Team