Entre Ducati et Andrea Dovizioso ce n’est apparemment pas un mariage d’amour mais un concubinage seulement cimenté par l’intérêt. Pour le « bien-être » avancé par Yamaha et exigé par Marc Marquez chez Honda, vous repasserez. La dernière sortie du directeur sportif Paolo Ciabatti sur le renouvellement du contrat de DesmoDovi se veut pragmatique. Mais il pourrait tout aussi bien être condescendant. Et faire donc plus de mal que de bien.

S’il en est un qui ne comprend pas pourquoi Andrea Dovizioso n’a pas encore signé le renouvellement de son bail avec Ducati, c’est bien le directeur sportif de la marque Paolo Ciabatti. Celui que l’on surnomme DesmoDovi est au service de Ducati depuis 2013. Il a, jusqu’à présent, récolté 13 victoires. Il a clôturé les trois dernières saisons en tant que vice-champion du monde de Marc Marquez. Mais malgré ce bail et ce bilan honorable, le renouvellement ne coule pas de source.

Une attente qui agacerait presque chez Ducati : « j’espère que dans les prochains jours, disons une semaine, dix jours, les conditions pour parvenir à un accord seront réunies », a déclaré Paolo Ciabatti dans une interview accordée à Moto.it. « Si cela ne se produit pas, nous devrions attendre le début du championnat ».

Ce point de situation fait, le même Ciabatti réfléchit tout haut en lieu et place de son pilote : « certains résidus provenant des moments difficiles de l’année précédente ont été éliminés et n’ont pas encore été métabolisés. Je pense également qu’une si longue période sans Grand Prix peut vous amener à faire une série de réflexions sur de nombreux aspects, comme nous l’avons tous fait, également en vue de l’avenir. Si la saison avait commencé normalement et que nous serions avec les résultats que je pense que nous aurions obtenus, la situation serait plus simple ». Économiquement également, sans aucun doute. Mais Ciabatti occulte opportunément cet aspect.

“Dovizioso n’est pas vieux, mais il n’est pas jeune non plus”

Par ailleurs, Paolo Ciabatti ne pense pas que KTM représente un danger pour Ducati. L’offre existe depuis un certain temps, mais Dovizioso sait que pour gagner, il devra rester sur la Desmosedici. « Je ne pense pas qu’un pilote qui a obtenu les résultats d’Andrea et qui est de son âge, pas vieux, mais aussi plus tout jeune, ait la motivation pour prendre une autre décision. Cela signifierait sortir de l’objectif pour se battre pour le titre. Si l’objectif du pilote est ce que nous visons, Ducati est le seul constructeur à pouvoir lui proposer l’ensemble du package ».

Si Andrea Dovizioso changeait de constructeur, ce serait donc seulement pour l’argent et l’aveu qu’il ne pense pas au titre, que seul Ducati peut lui offrir. Mais avec un salaire réduit, en raison de la crise. Cependant, ce que Paolo Ciabatti oublie aussi de préciser, c’est que sans l’expérience de Dovizioso sur la Desmosedici, Ducati n’a pas le pilote qui pourra lui jouer la couronne mondiale à très court terme… On en revient donc à la question de départ : qui tient l’autre pour mieux le faire craquer ?

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team