Chez Ducati, on en a dans le cigare… On ne se contente pas de bien décortiquer les règlements techniques du MotoGP. On arrive aussi à jouer avec l’interdiction de la publicité pour le tabac. Jugez-en : la présentation officielle en grande pompe a eu lieu au siège du cigarettier préféré des cowboys sans que jamais son nom ne soit cité. Et sur les carénages, on y lit seulement « Mission Winnow » qui ne fait pas plus penser à lui. Mais il n’y a pas de fumée sans feu…

Au milieu des années 2000, l’Union européenne a progressivement interdit la publicité pour les produits du tabac tels que les cigarettes. Avec près des deux tiers des week-ends de course MotoGP organisés en Europe, cela a signifié la fin du parrainage des grandes marques de tabac, telles que Marlboro, Camel ou Gauloises. Au moins théoriquement.

En effet, Ducati a reçu, tout comme Ferrari en Formule 1, un soutien financier considérable de la part de la société mère de Marlboro, Philip Morris, même si le logo de la célèbre marque de cigarettes avait disparu tant des carénages des motos que des vêtements de l’équipe. Le fait que Ducati continue de s’associer à Marlboro en raison de la conception rouge et blanche des motos et de la possibilité d’offrir aux partenaires commerciaux des expériences spéciales lors d’événements MotoGP, tels que les tours de piste à bord de la Ducati à deux places de Randy Mamola, a fidélisé Philip Morris qui a transféré plusieurs millions d’euros en direction de Borgo Panigale.

En 2019, on est allé encore plus loin. Comme nous l’avions vu venir, Philip Morris domine à nouveau le nom de l’équipe et la livrée des motos, comme jadis à l’époque des Ducati-Marlboro. Mais au lieu du logo et du nom d’une marque de cigarettes bien connue, l’équipe s’appelle désormais «Mission Winnow Ducati»,  avec un lettrage «Mission Winnow» barrant le carénage de la Desmosedici GP19.

Mais qu’est-ce que “Mission Winnow” ? Il s’agit d’une campagne du groupe Philip Morris, qui, selon la version officielle, promeut un avenir…  sans fumée, où l’on trie le bon grain de l’ivraie. Qu’importe la contradiction : la lacune juridique est exploitée. La publicité est interdite pour les marques ou les produits de l’industrie du tabac, mais autorisée pour une campagne caritative. Ici, dans le sens d’un meilleur avenir pour les fumeurs et leur environnement…

Joli coup. Mais dans le milieu de la compétition mécanique, on connaît cette stratégie rappelle le site motorsport magazin sous la plume de Markus Zörweg. Car il est bien connu qu’il ne s’agit pas d’y faire ce qui est expressément autorisé. En revanche, le succès a toujours été vers celui qui a envisagé ce qui n’est pas interdit…

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team