Après deux Grands Prix qui ont lancé la saison MotoGP sur les chapeaux de roues, on peut deviner l’état des forces en présence qui vont se mesurer pendant encore 11 meetings. On ne sait encore trop rien sur Honda, puisque le leader Marc Marquez n’a pu délivrer sa partition, même si sa remontée dantesque lors de la première course a livré quelques indications. Yamaha est au sommet de la hiérarchie, mais n’a plus de moteur en stock. Quant à Ducati, le doute est là, avec des hauts et des bas. Au point que les motos rouges s’inquiètent des progrès des machines de couleur orange. KTM va bien, et ça inquiète comme ça réjouit du côté de Petrucci…

Danilo Petrucci vit sa dernière saison comme pilote officiel Ducati. Avant même le premier Grand Prix 2020, il savait que son sort était scellé. Mais il a montré sa capacité de rebond en prenant un billet pour l’usine de Mattighofen, et il en est revenu avec un contrat en poche. Petrux sera un pilote Tech3 avec une RC16 en 2021. Du coup, si la moto autrichienne lui taille des croupières dès cette année, ce n’est pas pour lui déplaire.

« KTM peut rivaliser avec les meilleures usines »

Les prochains rendez-vous seront à Brno et, surtout, sur le Red Bull Ring qui sera arpenté à deux occasions lors de deux week-ends successifs. Un tracé qui a toujours vu une Ducati triompher, même pendant la course virtuelle… Cependant, cette année, KTM serait à surveiller : “ils ont déjà testé sur le circuit avec leurs motos” rappelle Petrucci. Et dernièrement, en effet, Dani Pedrosa a de nouveau limé la piste autrichienne.

« Ils peuvent tester, ce qui signifie certainement que vous commencez avec un avantage. Mais on a aussi vu à Jerez qu’ils avaient quatre pilotes devant. C’est un constructeur qui a atteint le point où il peut rivaliser avec les meilleures usines » signale l’équipier d’Andrea Dovizioso.

L’Italien termine en rappelant ce qu’il a constaté à Jerez : « Pol Espargaró est arrivé à une seconde du podium dès la première course », a rappelé Petrucci. « Binder avait un rythme au niveau de Quartararo, Oliveira a fini devant moi dans la première course, et Lecuona n’était pas loin derrière moi. C’est certainement une moto qui est forte. Ils peuvent utiliser leurs points ce concession et c’est certainement un problème supplémentaire à Brno et encore plus en Autriche ». Rendez-vous dès le 7 août pour évaluer si KTM peut perturber Ducati



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP