Marc Márquez a mis le MotoGP à sa pogne. Depuis 2013, et à part le millésime 2015, personne n’a été à la hauteur pour lui contester la suprématie. La domination est telle que les constructeurs qui ont voulu faire sans lui pour mettre en avant leur moto révisent leur position à force d’être défaits. Ce qui nous promet un marché des transferts agité en 2020 en vue de 2021. Certains se positionnent déjà, en disant le contraire !

Chez les fortes personnalités que sont Ducati et KTM, constructeurs où le blason passe d’abord, on finit par se convaincre de l’impossibilité de se priver d’un Marc Márquez s’il s’avérait qu’un jour, il soit libre d’être engagé.

Paolo Ciabatti, le directeur sportif des tuniques rouges avoue ainsi sur celui qui bat Andrea Dovizioso chaque année : « en ce moment, je pense que tous les constructeurs et toutes les équipes aimeraient un jour voir ce que Márquez serait capable de faire sur sa moto. Maintenant, nous pensons à cette saison, à la prochaine et à ce qui se passera en 2021, qui devra être décidé l’année prochaine. Rêver n’est pas pratique dans ce monde, il faut travailler et voir ce qui se passe ».

Marc Márquez est donc un rêve. Mais on pose tout de même les jalons, même si on s’en défend : « en ce qui concerne nos pilotes, nous pensons qu’à l’heure actuelle, il n’existe aucun pilote disponible qui soit meilleur que les deux que nous avons : nous sommes deuxième et troisième du championnat. Et cela ne nous a été donné par personne. C’est la conséquence de nos résultats en piste ».

Des résultats qui ont aussi consacré cinq fois Marc Márquez en neuf courses. Ce qui lui donne 58 points d’avance sur l’officiel Ducati, Dovizioso, au championnat.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team