Lors du dernier des deux jours de test à Misano, Hervé Poncharal a fait un voyage dans le temps en restant pourtant dans son box Tech3 KTM. Avec Remy Gardner et Raul Fernandez sur ses RC16, il a ainsi eu un premier aperçu de ce que sera la saison 2022 de MotoGP, mais en regardant ce duo qui domine actuellement le Moto2 comme deux de ses anciens pilotes le faisaient en 250, il est aussi revenu au siècle dernier…

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas pour un Hervé Poncharal qui s’est déjà convaincu qu’il ne renouvellerait pas, lors des quatre Grands Prix restants, les exploits vécus l’an passé avec pas moins de deux victoires. La saison 2021, en effet, ne se déroule pas aussi bien avec les performances d’Iker Lecuona et Danilo Petrucci qui sont en deçà du niveau offert par la structure française l’an dernier. Les 75 points que l’Espagnol et l’Italien ont marqué placent le team Tech3 à l’avant-dernière du classement par équipes, avec sept points d’avance sur Petronas Yamaha SRT, la dernière équipe à fermer le tableau, et qui est donc aussi encore plus loin que les Français de leur dernière prestation au championnat.

2022 est de fait attendu avec un certain intérêt par le patron français et d’autant plus qu’il aborde l’arrivée de ses deux nouvelles recrues d’une façon rafraichissante : « Raúl et Remy ont tous deux une saison incroyable cette année, je pense que ce qu’ils font ne s’est jamais produit auparavant. Peut-être faudrait-il remonter à 250 pour se souvenir de Shinya Nakano et Olivier Jacque dominant le championnat comme le font Rémy et Raúl ». Et les deux aînés évoluaient alors sous les couleurs Tech3 sur des Yamaha.

Mais à présent, Hervé Poncharal défend la cause KTM : « KTM est une entreprise très impliquée dans la course, leur slogan est” Ready To Race “, et il est réel. Quand Remy Gardner et Raul Fernandez ont décidé de sauter en MotoGP, avec tout le soutien de Stefan Pierer et de toute l’usine KTM, et bien sûr avec le parrainage de Red Bull derrière eux, ils voulaient être sûrs qu’ils allaient obtenir le bon soutien. Le PDG de KTM Stefan Pierer a été clair : ici nous n’avons pas une équipe d’usine avec deux motos et un autre satellite avec deux motos. Non, ici nous avons quatre motos d’usine complètes. En fait cette année nous portons les couleurs d’usine, et c’est un honneur pour nous, mais ils veulent mettre les deux équipes au même niveau ».

Raul Fernandez, Tech3 KTM Factory Racing, Misano MotoGP™ Official Tesl

Hervé Poncharal : “Esteban Garcia aura un rôle clé

Un équilibre qui sera encore un peu plus garanti en 2022 avec l’arrivée d’un certain Esteban Garcia dans le dispositif. L’ancien chef mécanicien de Maverick Viñales chez Yamaha et auparavant de Bradley Smith au sein de l’équipe officielle Red Bull KTM Factory Racing est ainsi présenté par le patron de Tech3 sur motogp.com : « pour tout coordonner et s’assurer que chaque équipe technique travaille sur la moto de son pilote à chaque session, Esteban García sera le directeur technique. Il supervisera tout ce qui se passe et parlera avec les ingénieurs entre chaque session pour transmettre l’information de chaque chef d’équipe, car entre les runs il n’y a pas beaucoup de temps et un week-end de compétition tout est très serré ».

Ainsi, Esteban García deviendra le lien principal entre l’usine autrichienne et le personnel technique de Tech3, et sera également en orbite autour de Gardner et Fernández pour résoudre toutes les questions ou demandes : « ce qui est bien avec Esteban, c’est qu’en plus de connaître KTM, il connaît très bien Remy et Raúl. Il les a vus grandir depuis qu’ils sont enfants, et s’ils ont des doutes sur la personne à qui ils doivent parler, Esteban sera là tout comme le chef d’équipe ou moi-même. Je pense qu’il jouera un rôle clé l’année prochaine », conclut Hervé Poncharal.

EstebanGarcia-3535.jpg



Tous les articles sur les Pilotes : Raúl Fernández, Remy Gardner

Tous les articles sur les Teams : Tech3 KTM Factory Racing