C’est avec de très hautes ambitions qu’Enea Bastianini, nouveau Champion du Monde de Moto2, envisage sa montée en MotoGP. Ce sera au sein du team Avintia avec un contrat Ducati, et il partagera le box avec Luca Marini, également promu, et qui aura aussi une GP19. Un aboutissement pour le protégé de Carlo Pernat ? Que nenni. Plutôt une étape, et si Marc Marquez revient, il n’aura qu’à bien se tenir…

C’est avec une solide confiance en soi qu’Enea Bastianini aborde le défi MotoGP qui sera le sien en 2021. On dit que la relève italienne sort de l’académie VR46, mais il est celui qui démontre que ce n’est pas tout à fait juste. Bastianini y est arrivé par d’autres voies, et même seul, pour se retrouver avec ce titre de Champion du Monde Moto2, un sacre qui lui a toujours échappé en Moto3, faisant de lui celui que ne tenait pas les promesses…

Mais depuis Portimao et cette consécration, tout a changé. Bastianini est un autre homme, avec un mental apparemment d’acier. Lors d’un entretien, le pilote de 23 ans n’a pas fait dans la dentelle lorsqu’il lui a été demandé comment il allait envisager la suite parmi l’élite.

Enea Bastianini ne doute pas

D’abord, il a abordé la question de l’académie VR46 et de Valentino Rossi. Faut-il être sorti du ranch pour s’affirmer comme le successeur du Doctor ? Il coupe court : « j’espère que je serai la seule personne à reprendre l’héritage de Rossi » affirme-t-il sans sourciller. Mais la suite n’est pas mal non plus : « Marc Marquez est très fort, mais battable » a-t-il ajouté avec la même assurance. Quant à son adaptation à une MotoGP, il ne se fait pas plus de mouron que ça : « on dit qu’il faut s’habituer à l’électronique, mais après tout, les motos ont toutes deux roues ».

Bastianini n’est donc pas habité par le doute. L’euphorie d’une couronne tout juste acquise ? L’avenir le dira…



Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing