Article mis à jour jusqu’à la fin de la course

Ce dernier Grand Prix de la saison promet d’être à l’image de l’ensemble de cette campagne : soit plein de surprises. Les qualifications ont d’ailleurs donné le ton avec un septième pilote différent au sommet de la grille. Et ce n’est pas n’importe qui sur ce tracé de Portimao. Il s’agit ni plus ni moins que du local de l‘étape Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3) qui s’est qualifié en pole position pour la première fois depuis qu’il a rejoint la catégorie MotoGP l’année dernière. C’est également la première pole d’un pilote Portugais depuis que les pole positions ont commencé à être officiellement répertoriées en 1974.  Le Portugais se félicite d’avoir empoché cette première position de pointe à domicile, mais veut garder les pieds sur terre…

Avec Pol Espargaro (Red Bull KTM Factory Racing) au Grand Prix d’Autriche, Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) au Grand Prix de Catalogne, Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) au Grand Prix de Teruel, et maintenant Miguel Oliveira, c’est la première fois qu’il y a quatre nouveaux polemen sur une saison MotoGP depuis 2006. À l’époque il s’agissait de Casey Stoner, Dani Pedrosa, Chris Vermeulen et John Hopkins.

C’est la troisième pole position enregistrée en MotoGP pour KTM, avec celles de Pol Espargaro aux Grands Prix de Styrie et d’Europe. Voilà pour les bonnes nouvelles KTM. La marque autrichienne verra-t-elle la cerise sur le gâteau portugais avec une nouvelle victoire cette année, qui serait sa troisième ? Avant de répondre à cette question, regardons le tableau résumant les faits…

MotoGP™ Portimao

2020

Test octobre 1’40.170 Aleix Espargaro (Voir ici)
FP1 1’40.122 Miguel Oliveira (Voir ici)
FP2 1’39.417 Johann Zarco (Voir ici)
FP3 1’39.205 Jack Miller (Voir ici)
FP4 1’40.150 Pol Espargaro (Voir ici)
Q1 1’39.250 Cal Crutchlow (Voir ici)
Q2 1’38.892 Miguel Oliveira (Voir ici)
Warm Up 1’40.067 Cal Crutchlow (Voir ici)
Course
Record 1’38.892 Miguel Oliveira (Voir ici)

De son côté, Franco Morbidelli tentera de remporter deux succès consécutifs pour la première fois dans la catégorie reine. Il visera également à terminer la saison à la deuxième place du classement général, puisqu’il détient actuellement quatre points d’avance sur Alex Rins (Team Suzuki Ecstar). Il peut également remporter le titre de meilleur pilote au sein d’une équipe indépendante, puisqu’il compte 17 points d’avance sur son principal rival et coéquipier, Fabio Quartararo.

L’Italien, qui entend bien terminer dauphin de Joan Mir, s’élancera deuxième après avoir fait un passage par la Q1. Jack Miller (Pramac Racing) s’est qualifié en troisième position, ce sera la cinquième fois cette saison qu’il partira de la première ligne. L’Australien se classe également meilleur pilote Ducati. Au Championnat constructeur, Ducati et Suzuki sont en tête à égalité parfaite, ce qui signifie que la première des deux marques qui arrivera devant l’autre ce dimanche en course remportera le Championnat constructeur. Sous condition en revanche que l’une ou l’autre ne perde pas trop de terrain sur Yamaha qui se classe actuellement troisième avec 13 points de retard.

Après s’être sauvé en Q1, Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), qui prendra le départ de sa dernière course en tant que pilote titulaire ce dimanche, s’est qualifié en quatrième position en tant que premier pilote Honda. Il égale ainsi son deuxième meilleur résultat en qualifications de la saison, puisqu’il était également parti quatrième au Grand Prix de France.

Fabio Quartararo s’est qualifié en cinquième position, ce qui constitue son meilleur résultat en qualifications depuis sa dernière pole position au Grand Prix d’Aragon. Le Français tentera de renouer avec le podium pour la première fois depuis sa victoire en Catalogne. Dans la bataille pour le titre de meilleur pilote d’une équipe indépendante en 2020, il est pour l’instant devancé de 17 points par son coéquipier Morbidelli, qui partira deuxième sur la grille. Le tricolore s’élancera pour honorer son 100ème Grand Prix

Stefan Bradl (Repsol Honda Team) s’est qualifié en tant que meilleur pilote d’usine et partira sixième, après avoir obtenu son meilleur résultat en qualifications depuis une quatrième place qui remontait à la Malaisie en 2014.

Alex Rins est premier pilote Suzuki sur la grille de départ. L’usine de Hamamatsu vise la Triple Couronne avec le Championnat constructeur, après avoir déjà remporté le Championnat pilotes avec Joan Mir, ainsi que le titre par équipe. Rins de son côté tentera également d’offrir le doublé à Suzuki en obtenant le titre de dauphin au Championnat du Monde MotoGP, ce serait la première fois pour la marque depuis 1981. Il est actuellement troisième au classement général, à quatre points de Morbidelli, qui partira depuis la première ligne.

Enfin, le Champion du Monde MotoGP 2020 Joan Mir s’est qualifié au 20e rang. C’est la pire qualification de Mir dans la catégorie depuis le Grand Prix d’Italie l’an passé. Il est donc le premier pilote à remporter le titre en catégorie reine sans avoir décroché la moindre pole position au cours de la saison depuis Wayne Rainey en 1992.

C’est aussi l’occasion de se féliciter d’une belle saison malgré l’adversité d’une pandémie toujours en cours…

Côté pneus, tout le monde en dur symétrique sauf Zarco Petrucci Mir et Rins en asymetrique (moins dur)…

C’est parti pour la der et c’est Miller qui fait le holeshot. Mais Oliveira reprend la tête aussitôt. Le Portugais mène devant Morbidelli, Miller, Crutchlow et Pol Espargaro. Quartararo est huitième, Zarco dixième. Bagnaia est au ralenti, il souffre physiquement. Il s’et fait percuter par Mir. Rossi est 14ème, Mir reste 19ème après un accrochage dans la mêlée du départ avec Zarco. Brad Binder chute au virage 1.

Devant Oliveira est survolté, il est le seul sous les 1’40 au tour et a un peu plus de 2s d’avance sur Morbidelli. Zarco est septième devant Quartararo, les deux Français sont en duel. devant, le pilote Tech3 enchaîne les meilleurs tours. Dans le peloton, Rins tente de remonter. Il est huitième au détriment de Quartararo et se lance à la poursuite de Zarco.

Crutchlow cède devant Pol Espargaro et glisse cinquième. L’officiel KTM pointe quatrième au général à ce stade de la course, au détriment de Quartararo… Devant, Oliveira construit sa victoire. A 17 tours du but, il a plus de 3s d’avance sur Morbidelli et 4s Miller.

Quartararo se bat comme un beau diable pour ne pas sombrer. Il lutte contre Nakagami mais cède face à la Honda, le voilà 10ème… Vinales est 14ème devant Rossi qui devance Mir… Le Français cède ensuite à Dovizioso. Rien ne va avec la nouvelle Yamaha, puisque l’ancienne avec Morbidelli est seconde…

Quartararo se fait passer par Alex Marquez. Le voilà 12ème… Zarco défend sa septième place face à Rins. Suzuki est en train de perdre le titre constructeur au profit de Ducati… La mi-course est passée.

Zarco s’en sort mieux que Quartararo. ce dernier perd encore une place, le voilà 13ème, mais le pilote Ducati passe Bradl et le voici sixième. Il reste 11 tours. Oliveira a maintenant 4s d’avance sur Morbidelli et Miller en duel. Mir abandonne. Pol Espargaro et Crutchlow se battent pour la quatrième place.

Rins, Vinales,Quartararo et Rossi sont en pleine arsouille… pour la 12ème place. La faute au quatre cylindres en ligne ? Mais Morbidelli est second et résiste à la Ducati V4 de Miller

Il 5 tours. Zarco est cinquième au détriment de Crutchlow. Dovizioso grimpe septième au grand dam de Bradl. Miller a recollé à Morbidelli… Pendant ce temps, la cinquième place est très convoitée…

Savadori chute au virage 4 alors que les deux derniers tours sont entamés.

Sous le drapeau à damier, Oliveira remporte sa seconde victoire de la saison et la troisième pour KTM cette année. Ducati est champion du monde des constructeurs. Sur le podium, Miller est second au détriment de Morbidelli. Pol Espargaró est quatrième devant Nakagami, Dovizioso, Bradl, Aleix Espargaro, Alex Marquez et Johann Zarco finalement 10ème. Quartararo est un modeste 14ème. Son équipier Morbidelli est vice-champion du monde…

MotoGP Portimao Course : classement

 

Crédit classement : MotoGP.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3