La chose est acquise dans tous les esprits du paddock : le monde d’après le coronavirus sera moins opulent, et il faudra donc compter ses sous à tous les étages. Les ambitions de chacun devront se mettre au diapason. Des choix devront être faits… En MotoGP, il a été décidé que tant les moteurs que les évolutions aérodynamiques seraient gelés. En 2021, on roulera avec le matériel 2020 pour le moment neuf. D’où cette question : un team test est-il toujours utile ? Une idée sur la réponse nous vient de Stefan Bradl qui fait des essais pour Honda…

Chez Honda, Stefan Bradl s’y colle, Pirro lime la piste pour Ducati tandis que Pedrosa travaille dans l’ombre pour KTM. Guintoli fait de même pour Suzuki, Savadori découvre le métier chez Aprilia. Quant à Yamaha, c’est du grand standing avec l’ancien chef mécanicien de Valentino Rossi Galbusera qui doit travailler avec une recrue de choix en la personne de Jorge Lorenzo. Voici les teams tests des six constructeurs engagés en MotoGP. Jusque-là bien utiles et même réclamés. Mais depuis que le coronavirus sévit, ils sont les premiers à apparaître comme des collatéraux à sacrifier lorsque le moment de prioriser dans les budgets adviendra. Ce qui ne saurait tarder…

Alors, Jorge Lorenzo sera-t-il renvoyé à sa retraite tout juste goûtée après son annonce faite à Valence en novembre 2019 ? Pour évaluer la situation, Stefan Bradl qui roule pour Honda explique sur Speedweek.com à Günther Wiesinger : « je comprends qu’il a été décidé que le matériel 2020 sera également en dotation pour la saison 2021, car personne ne l’a encore utilisé. Le développement est gelé pour des raisons de coût », explique Bradl, 30 ans. « C’est compréhensible quelque part.».

« Comment tout cela va s’imbriquer et si un pilote de test sera toujours requis, je ne peux pas encore répondre à cette question. Ce serait presque logique que non. C’est une situation complètement nouvelle à laquelle personne n’était préparé. Si une usine comme Honda a fait sans équipe de test pendant un an, il faudrait voir comment il pourrait assumer ça et se lancer ainsi en 2021. » Mais l’ancien Champion du Monde de Moto2 précise : « j’ai entendu du HRC que l’équipe de test continuerait à faire partie intégrante et importante du projet MotoGP. » A suivre…

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team