Nous voici au Grand Prix d’Andalousie, une semaine après celui d’Espagne qui s’était déroulé sur le même tracé de Jerez. Un doublon qui sera la spécificité de cette saison qui se déroule alors que le monde est en pleine pandémie. Le scénario, pour le moment, est le même, avec un Fabio Quartararo en pole-position et détenteur du record de la piste. Il avait gagné dimanche dernier. Le Français réussira-t-il un retentissant doublé ? Vinales ne l’entend certainement pas de cette oreille avec l’autre Yamaha mais aux couleurs officielles, tandis que l’on attend plus des Ducati. En embuscade, enfin, on constate un Valentino Rossi, quatrième…

Avant d’aller plus loin sur les forces en présence, voici le tableau qui nous rafraîchit la mémoire en pleine canicule andalouse. On constate l’absence de Marc Marquez, et pour cause…

MotoGP™

2020 Jerez 1

2020 Jerez 2

FP1

1’37.350 Marc Márquez (voir ici)

1’37.063 Maverick Viñales (voir ici)
FP2

1’38.125 Franco Morbidelli (voir ici)

 1’37.715 Takaaki Nakagami (voir ici)
FP3

1’36.806 Fabio Quartararo (voir ici)

1’36.584 Maverick Viñales (voir ici)
FP4

1’37.837 Marc Márquez (voir ici)

1’37.514 Takaaki Nakagami (voir ici)
Q1

1’37.063 Álex Rins (voir ici)

1’37.355 Miguel Oliveira (voir ici)
Q2

1’36.705 Fabio Quartararo (voir ici)

1’37.007 Fabio Quartararo (voir ici)
Warmup

1’37.883 Marc Márquez (voir ici)

1’37.710 Fabio Quartararo (voir ici)
Course

Quartararo, Viñales, Dovizioso

1’38.119s Fabio Quartararo
Record

1’36.705 Fabio Quartararo (2020)

1’36.584 Maverick Viñales (2020)

C’est la troisième pole consécutive de Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) à Jerez en MotoGP. Une série qui avait débuté lors du Grand Prix d’Espagne en 2019. Avec cinq poles à la suite pour Yamaha, c’est la première fois que la marque aux diapasons réalise une telle série depuis 2010 (cinq fois d’affilée, de Silverstone à Laguna Seca avec Jorge Lorenzo).

Fabio Quartararo est le seul pilote français derrière Christian Sarron qui prendra le départ en tête de la catégorie reine pour la quatrième fois successive. Sarron en compte encore une de plus à son actif, c’était au cours de l’année 1988, du GP d’Autriche à celui de France.

À 21 ans et 97 jours, si Quartararo remporte la course ce week-end, il deviendra le second plus jeune pilote à décrocher deux victoires coup sur coup, derrière Marc Márquez qui avait accompli cet exploit à 20 ans et 154 jours (GP d’Allemagne/USA 2013).

C’est la toute première fois que Marc Márquez (Repsol Honda Team) ne prendra pas le départ d’une course depuis Valencia en 2011. À l’époque, le jeune Catalan courait encore en Moto2.

Malgré l’annulation de son tour chrono, Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) s’élancera de la deuxième position sur la grille de départ. C’est son meilleur résultat en qualifications depuis le Grand Prix de Malaisie l’année dernière où il était allé chercher la victoire.

Francesco Bagnaia (Pramac Racing), sera troisième et meilleur représentant Ducati (rappelons qu’il l’était déjà la semaine dernière). Il ne s’était encore jamais classé en première ligne en MotoGP. Son objectif est de monter sur son premier podium dans la cour des grands.

Le pilote le plus victorieux en catégorie reine à Jerez avec sept succès à son actif est Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP). Malgré son abandon lors du Grand Prix d’Espagne, l’Italien a réalisé le quatrième chrono. Il s’agit du meilleur résultat du pilote de Tavullia depuis le GP d’Australie en 2019. À noter qu’il n’avait pas fait mieux sur le tracé andalou depuis sa dernière pole (et sa victoire) en 2016.

Miguel Oliveira s’est sauvé de la Q1 pour la première fois depuis son arrivée dans la catégorie. Auteur du cinquième chrono en Q2, il s’offre son meilleur résultat en qualification, tout en devenant le premier pilote Portugais à réaliser une si belle place. Et, cerise sur le gâteau pour le représentant de l’équipe satellite Red Bull KTM Tech 3, il conclut la journée en tête des pilotes KTM.

Enfin, Jack Miller, crédité du septième temps en Andalousie, ne figurera pas sur les deux premières lignes. C’est sa plus mauvaise place depuis le GP de Phillip Island l’année dernière où il avait pris le départ depuis la neuvième position, avant d’aller s’offrir le podium en course.

La nouvelle technique est que tous les pilotes Yamaha sont équipé d’un nouveau moteur. Il y a un souci pour la marque d’Iwata qui a très largement entamé son allocation moteur. Vinales en est à 5/5, Rossi, Morbidelli et Quartararo à 4/5…

Il fait 36,6° dans l’air et 59,1° sur la piste.

C’est parti pour 25 tours et c’est Quartararo qui sort en tête à l’issue du 1er virage devant Viñales et Rossi. Miller et Bagnaia composent le top 5. Oliveira, Smith et Binder partent à la faute et finissent au tapis.

Ça bataille ferme entre Viñales qui tente une offensive sur Fabio, en vain, Rossi passe 2e

Derrière, Viñales est suivi par Miller qui lui met la pression, Bagnaia pointe au 5e rang.

Fabio est en train de faire l’effort. Il tourne en 1.38.119s, Rossi bouchonne le reste des troupes.

Attaque de Viñales sur Rossi qui bouillonne visiblement mais çà ne passe pas.

Fabio prend son envol. Les 2 Pramac se rapprochent progressivement de Viñales.

Le top 10 après 6 tours d’effectués se composent ainsi : Quartararo, Rossi, Viñales, Miller, Bagnaia, Morbidelli, Nakagami, Mir Dovizioso et Petrucci.

A noter les performances des blesses, Rins 14e et Crutchlow 15e

Chute de Lecuona dans le dernier virage. Chute A. Espargaro dans le virage 2.

En tentant de passer Viñales, Miller perd une position au profit de Bagnaia. Viñales, toujours à 4, 6 s de Fabio en tête, qui fait un festival. Bagnaia passe Viñales il occupe le 3e rang. Miller passe aussi Viñales ainsi que par Morbidelli c’est l’a dérive pour l’officiel Yamaha..

Chute de Miller dans le virage 9.

Chute de Petrucci dans le virage 2 et Bagnaia déchainé par Rossi qui est sous la menace de Morbidelli. Les élèves du RANCH ne font pas de cadeau au Maitre !

Le top 5 a 12 tours du but se décline ainsi : Quartararo, Bagnaia, Rossi, Morbidelli et Viñales.

Lourde chute de Binder dans le virage 13, il s’est pris la moto…

Problème technique pour Morbidelli, qui est au ralenti. Moteur HS visiblement

…Crutchlow dans les stands, mais repart.

Il reste 8 tours et Viñales est en train de revenir sur Rossi. Le podium sur la 3e marche est à sa portée..

A 7 tours du but, le moteur de la Ducati Pramac fume depuis la moto de Bagnaia. Il répand de l’huile partout..Il abandonne! Il a la rage “Pecco” !

Nakagami cravache et revient sur les Yamaha de Viñales et de Rossi. Il reste 6 tours, il est 4e.

Top5 à 4 tours du but: Quartararo, Rossi, Viñales, Nakagami, Mir

Viñales ne parvient à dépasser le Doctor malgré son insistance…Rossi ne lache rien!

Devant Fabio déroule…il a 7.3 s d’avance.

Petite erreur de Rossi à 2 tours du final, Viñales passe.

Victoire de Quartararo devant Viñales et Rossi, Nakagami, mir. Dovizioso est 6e, Zarco 9e devant un héroïque Rins. Crutchlow marques les points de la 13e et dernière place.

MotoGP Jerez 2 Course : classement