En une saison de MotoGP, Fabio Quartararo s’est imposé comme une évidence pour qui doit faire un pronostic sur une course et même une évaluation des forces en présence pour un championnat. Pas si mal dans une époque écrasée par le talent de Marc marquez qui a repoussé les techniques du pilotage avec des recettes bien à lui. Qui passeront à la postérité. Mais le Français a aussi ses secrets. Qui seront tout autant des références. Prenez l’exemple de ses freinages. Le reste c’est Ruben Xaus qui l’explique…

C’est un principe connu dans les sports mécaniques : pour aller vite, il faut savoir freiner. Un exercice pas si simple qui demande à la fois de la sensibilité et de l’énergie, de la finesse et de la force, mais aussi une osmose entre toutes les parties de l’homme et toutes les pièces de sa machine. Un équilibre, une synthèse que l’ancien pilote et actuel team manager du team Avintia Ducati qu’est Ruben Xaus a décelé chez Fabio Quartararo.

Ce dernier a ainsi disséqué la recette de celui qui a été identifié par Hervé Poncharal comme le meilleur pilote français. L’Espagnol explique dans des propos relayés par InSella.it : « il prend une position qui fait que l’épaule et son coude sont carrément alignés et ça abaisse au maximum le centre de gravité. C’est même plus fort que ce que fait Marc Marquez qui est aussi fort sur les freins. Fabio est carrément allongé sur le sol ! ».

« Normalement, freiner et accélérer provoquent des mouvements qui font travailler les suspensions de bas en haut. Quartararo va au-delà de ça en gardant sa moto toujours sous contraintes, et ça permet aussi de mieux exploiter les pneus. C’est un tout autre niveau ! » s’enthousiasme Ruben Xaus.



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team