Les affaires reprennent progressivement dans le monde des Grands Prix. Une échéance est fixée et elle est pour le 19 juillet à Jerez. Les hostilités devraient y être lancées et tout le monde s’y prépare déjà, à l’instar de KTM qui a été le premier constructeur à tester sur un circuit dans le monde d’après. Il faut retrouver le rythme, se faire aux nouvelles exigences sanitaires, mais on garde le même esprit d’analyse sur certains sujets. Ainsi, Hervé Poncharal, patron du team Tech3 a fait un commentaire appuyé sur Fabio Quartararo qui, lui-même, n’a que battre Marc Marquez en tête…

La vie reprend, mais l’esprit n’a jamais disparu, même sous les coups de boutoir déprimant d’un Coronavirus qui a mis la planète sous le régime du confinement. Une assignation à résidence qui a aussi développé la réflexion sur des sujets aussi divers que variés. Par exemple celui-ci : où situer Fabio Quartararo dans le paysage après s’être superbement révélé en 2019 ? Son compatriote Hervé Poncharal a son opinion : « c’est le meilleur talent que nous ayons en France jusqu’à présent ».

Et le patron Tech3 sait de quoi il parle. Il a eu des Yamaha dans son box, soit la moto actuelle de Fabio. Et elles étaient pilotées par Johann Zarco avec lequel il peut donc faire un parallèle. Fabio Quartararo, en 2019, a conquis six pole positions et il est monté sur sept podiums pour finir dans le top 5 du championnat. En deux saisons, Johann Zarco revendique six podiums, quatre pole positions et il a terminé à chaque fois sixième au classement général. Reste maintenant à savoir si la Yamaha des 2017 et 2018 étaient aussi performante que celle de 2019.

“Après 2014, on voulait tous faire comme Marc Marquez”

De son côté, Fabio Quartararo se prépare à faire face à une campagne 2020 inédite : « qu’il s’agisse de motocross, de piste de terre, sur un chemin de terre ou sur la route, l’important est de repartir. Bien sûr, le physique est également important pour terminer une course. Nous avons beaucoup travaillé au cours de la dernière année ». Et il a sa cible bien identifiée : Marc Marquez : « il est difficile d’inventer de nouvelles choses pour le battre. Vous devez trouver son point faible pour vous battre avec lui dans de nombreuses courses ». Et puis, le Français avoue que l’officiel Honda a déjà marqué les esprits de tous : « après que Marquez ait remporté dix courses consécutives en 2014, nous avons tous essayé de faire de même. Nous voulions conduire comme lui ». Un jeu dangereux, comme a prévenu l’avisé Cal Crutchlow



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3