Lors de la présentation Ducati avec la nouvelle Desmosedici, Gigi en a profité pour mettre quelques points sur les i. Il s’agit là de Dall’Igna, l’homme qui est aux commandes de Ducati Corse et la tête pensante lorsqu’il s’agit de technique. Un domaine stratégique que le pilote Andrea Dovizioso a parfois empiété avec ses demandes qui semblaient parfois contradictoires avec les certitudes de l’ingénieur. A chacun son métier a rappelé ce dernier, et d’autant plus qu’il décide aussi des pilotes dans son box. En la matière, il se veut transparent : seuls les premiers l’intéresse, pas les seconds…

Andrea Dovizioso aborde cette saison 2020 avec le statut de triple vice-champion du monde. Une identification affirmée au terme des trois dernières saisons. Mais celui qui est aussi son patron, Gigi Dall’Igna, lui interdit de la revendiquer comme une plus-value… « Pour nous tous, terminer deuxième signifie perdre, tout le monde doit faire mieux. » Une introduction qui augure une suite franche et directe…

Dans une saison qui sera marquée par un marché des transferts agité, puisque tous les contrats majeurs vont devoir être renégociés, Gigi Dall’Igna fait le point et explique sa politique comme pour envoyer un message : « le pilote à battre sur la piste est Marc Márquez. Il est la référence du point de vue du pilotage, il a inventé un nouveau style par rapport à celui des autres pilotes. Maintenant, ses adversaires essaient de l’imiter, de comprendre ce qu’ils peuvent faire pour suivre. Finalement, chacun doit faire sa part, le pilote doit essayer d’améliorer ses compétences et nous devons certainement apporter notre contribution côté moto. »

Pour la troisième fois consécutive en 2019, le pilote Ducati est arrivé deuxième au championnat, ce qui n’est pas le résultat souhaité, mais Dall’Igna commente : « l’identification des responsabilités est la pire chose du point de vue du pilote et du technicien. En fin de compte, nous gagnons et perdons de la même manière. Chacun pour sa part doit faire de son mieux pour atteindre l’objectif commun :  gagner le championnat du monde. »

 

 

 

Sur le marché des transferts qui semble déjà ouvert, l’Italien donne sa vision : « il y a l’idée que si le pilote a signé le contrat pour l’année prochaine, il aura une certaine sérénité et il s’améliorera, mais je ne pense pas que ce soit toujours la bonne règle. Parfois, j’ai le sentiment qu’il y a des pilotes qui, sous pression, peuvent donner le meilleur d’eux-mêmes. »

« Je suis sûr qu’Andrea commencera cette année avec le désir de bien faire. L’effort qu’il a déployé pour se préparer physiquement à ce moment de l’année démontre son désir de bien faire. Il est très important de voir deux pilotes forts pour nous. L’année dernière, dans la deuxième partie, cela ne s’est pas passé comme nous l’aurions souhaité. Nous devons faire tout notre possible pour rendre la saison plus cohérente. Il est clair qu’une équipe comme Ducati est toujours à la recherche des meilleurs pilotes possibles. Ensuite, cela dépend aussi d’eux, cette année, ils ont la possibilité de bien faire, il semble juste et correct de bien les évaluer avant de prendre des décisions. Parler aux pilotes est toujours compliqué : même si l’on fait de gros efforts, on obtient parfois exactement le contraire. Cela fait partie de notre travail de tenter de les mettre à l’aise. Nous n’avons pas planifié les temps et les manières d’aborder les négociations. Nous commencerons et ensuite nous verrons. »

La situation de Ducati peut être évaluée de la façon suivante : un Andrea Dovizioso leader mais qui se pose de sérieuses questions sur la suite de sa carrière en général et chez Ducati en particulier, un Danilo Petrucci qui n’a toujours pas convaincu, un Jack Miller qui voudra une combinaison officielle en 2021 et un Pecco Bagnaia qui doit faire oublier un exercice 2019 décevant. Pendant ce temps, Maverick Viñales est considéré, mais si ce dernier renouvelle rapidement avec Yamaha, c’est Dovizioso qui sera en position de force… Et puis il y a la variable Johann Zarco dont on ne sait encore rien de comment il se sentira sur une Desmosedici…



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team