En quittant Le Mans, il y avait un team manager qui pouvait afficher une large satisfaction. Il s’agit d’Alberto Puig qui a vu son pilote Marc Márquez dominer de la tête et des épaules un Grand Prix de France qui a permis à Honda de passer le cap historique des 300 victoires en catégorie reine. Reste que le fait de voir le seul Marquez capable de maintenir la firme de Tokyo au sommet de la hiérarchie fait passer cette dernière comme un colosse au pied d’argile. Mais l’exigeant Puig n’est pas plus inquiet que ça, et d’autant moins qu’il se montre encourageant à l’égard d’un Jorge Lorenzo, identifié comme étant sur la bonne voie…

Lorsque l’on a dans son écurie un pilote du calibre de Marc Márquez, on a souvent l’opportunité de trouver matière à satisfaction à la fin d’un Grand Prix. Le cinquième rendez-vous du calendrier qui s’est déroulé au Mans n’a pas échappé à la règle : « le résultat et l’équilibre global du week-end sont bons, car Marc a de nouveau fait une très bonne course et a pris 25 points » se réjouit ainsi le team manager du HRC, Alberto Puig. « Il a pu faire l’écart et il a bien géré la course. Nous pensons également que Lorenzo a fait quelques progrès qui sont également très importants. Le bilan du week-end est plutôt positif ».

« La stratégie au Mans était compliquée à cause des conditions météorologiques qui s’imposaient à tout le monde. Le pneu tendre était ce que nous devions utiliser, nous devions donc faire attention dès le début. Marc a réussi à rester calme et au milieu de la course, il a creusé l’écart, ce qui était suffisant pour obtenir une confortable avance de trois secondes. Le point positif est la victoire et le fait que Jorge a fait un pas dans la bonne direction. Le négatif, eh bien nous n’avons pas vraiment de négatif de ce week-end » sourit le même Puig.

Ce dernier a apprécié de se retrouver sur le podium pour une célébration particulière : « c’était spécial pour moi d’être sur le podium avec Marc, c’était bien et cela me rappelait tout ce que Honda avait accompli et le petit rôle que j’y avais joué. C’est très important, car cela montre la dimension que Honda a dans l’histoire de la course. Depuis que notre société a commencé à courir en 1959 et à gagner en 1966, Honda a remporté des courses avec différents types de pilotes, à différentes époques, avec différents types de réglementations, différents types de machines. C’est très impressionnant ce que Honda a fait ces dernières années ».

Dans le cadre du Grand Prix de France, Márquez et sa Honda ont tenu en respect trois Ducati.

04 GP de España, circuito de Angel Nieto, Jerez de la Frontera, ESPAÑA 2, 3, 4 y 5 de mayo de 2019
Motogp, MGP, Mgp, MotoGP

Á



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team