Le Grand Prix de France au Mans a été annoncé comme un nouveau départ dans la relation entre KTM et son nouveau pilote Johann Zarco. Pour les résultats sur la piste, on verra plus tard et c’est en marche, mais pour l’ambiance dans le box, le changement, c’est maintenant. L’homme de la situation est un Jean Michel Bayle qui fait son retour sous les projecteurs pour mettre du liant entre le constructeur et sa recrue afin de poser les bases d’une relation saine et durable. Le double Champion du Monde de Moto2 explique le spectre de sa mission. Et il est pour le moins étendu…

Johann Zarco a commencé son travail avec son superviseur Jean Michel Bayle lors du dernier Grand Prix ce France MotoGP. « Il est génial en tant qu’homme et sportif » s’est enthousiasmé le pilote Red Bull KTM en commençant à expliquer quelles seraient ses missions auprès de lui. Car il y en a plusieurs…

« Jean-Michel comprend bien ce qui se passe sur la moto. Il sait également dans quelle direction nous allons avec la configuration et tous les autres détails. Il comprend un peu mieux mes problèmes et interprète ainsi mes propos. Cela peut également m’aider à mieux comprendre la situation et à voir la situation sous un angle différent » a déclaré le pilote KTM, qui espère beaucoup de ce travail avec son nouvel entraîneur.

Bayle est aussi une sorte de médiateur diplomatique pour Zarco : « parfois, Jean-Michel peut me donner des indices quant à savoir si et comment je dois m’adapter un peu plus à la situation. Il peut également me dire si je dois faire attention à mes commentaires, si je me sens mal à l’aise dès le début ».

Zarco a ajouté sur Speedweek : « je peux aussi trouver quelque chose dans la performance avec lui si je me concentre davantage dans certaines phases. On peut parler tranquillement toutes les nuits et c’est ainsi que j’ai économisé beaucoup d’énergie pour la course au Mans ».



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP