Dans la famille KTM, je voudrais le team satellite… Et vous tombez alors sur Tech3, dont la carte est encore neuve puisque datant de seulement un an. Lors de la présentation des troupes dévouées à la RC16 autrichienne, le message passé a été celui de la cohésion, du groupe soudé et, disons-le carrément, de la famille de Mattighofen. On est là pour la cause du trigramme et on se sert les coudes. La compétition mettra tout ça à l’épreuve, mais avant de se lancer dans la mêlée, tout le monde chez KTM aime tout le monde. Et on a des raisons pour ça. Ainsi Hubert Trunkenpolz au sujet d’Hervé Poncharal.

Tech3, chez KTM, c’est apparemment plus que ce qu’il en advenait avec Yamaha. Le haut membre du conseil d’administration de la marque qu’est Hubert Trunkenpolz, se montre à l’égard du team français bien plus attentionné que ne le laissait transparaître les mêmes d’Iwata. Le patron tricolore est ainsi perçu : « fondamentalement, vous devez dire qu’un homme expérimenté comme Hervé Poncharal est un atout pour toute l’usine, et le faire passer de Yamaha à KTM était bien sûr une opportunité pour nous » assure le ponte. « L’expérience qu’il apporte avec son équipe, nous l’avons vue dans le développement des jeunes pilotes, notamment avec Miguel Oliveira qui s’est montré à l’aise sous la direction de Tech3. »

« Ensuite, vous pouvez seulement dire que c’était la bonne décision et c’est formidable pour nous de l’avoir dans la famille. Le couple de pilotes de cette année est assez solide et également intéressant avec le rookie Iker Lecuona à côté de Miguel Oliveira, qui a maintenant une certaine expérience en MotoGP, et qui est un talent exceptionnel. Ce sera passionnant. »

 

 

 

Sur le statut de Tech3 dans le paysage KTM, Trunkenpolz précise : « je ne le vois pas comme un schéma de type équipe satellite et équipe d’usine. Je vois plutôt que nous avons quatre pilotes KTM au départ. Et je dois dire honnêtement que si finalement un pilote de l’équipe Tech3 est devant celui de l’usine, cela n’a pas vraiment d’importance pour nous. »

« Il est important que nous fassions avancer la marque. Il est important que nous puissions promouvoir le talent des pilotes, que les pilotes aient vraiment la possibilité de montrer leur talent avec les bonnes motos. Nous verrons qui sera en tête, mais je fais confiance à Miguel Oliveira pour faire beaucoup, y compris le fait qu’il défie les deux pilotes d’usine. »

Sur Speedweek, il termine sur le benjamin et débutant Iker Lecuona : « je dois dire que j’ai été profondément impressionné par les performances d’Iker Lecuona à Valence. J’ai eu l’occasion de regarder la dernière course en direct, je suis allé dans le box samedi et j’ai regardé Iker sur la moto. J’avais l’impression qu’il avait beaucoup de courses à son actif sur une MotoGP. Pourtant, il y était assis pour la première fois. J’ai été très impressionné par la façon dont le jeune homme allait. Et si vous ne voyez cela comme un indicateur du potentiel d’Iker, alors je pense que beaucoup peut être attendu de lui. L’une ou l’autre surprise devrait être possible. »

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3