La première séance d’essais de l’année a d’abord réuni à Sepang les équipes KTM et Aprilia complètes pendant trois jours avec leurs pilotes permanents et de développement.

Florian, comment se sont passées pour Johann Zarco, toi et votre équipe KTM, les trois premières journées, avant l’arrivée des pilotes officiels Honda, Ducati, Yamaha et Suzuki ?

« Il y avait Mika Kallio avec Johann et Pol Espargaró. Sa première journée a été consacrée à l’essai de toutes les motos de chaque pilote KTM, pour les dégrossir et constater qu’il n’y avait pas d’anomalie. Il a essayé les deux motos de Pol Espargaro, celles de Johann Zarco, de Hafizh Syahrin et de Miguel Oliveira.

« Mika est ensuite passé à son travail personnel, sur sa propre moto qu’il a utilisé après pendant toute la durée des essais. Johann et Pol n’ont pas roulé le premier jour, parce que Mika tournait à ce moment-là avec leurs motos.

« Ensuite on a procédé à la remise en route après l’hiver, à dégrossir un peu les sensations des pilotes. Ça s’est très bien passé. On a démarré on va dire en douceur, petit à petit, pour que Johann reprenne surtout le feeling avec la moto.

« On ne s’est pas précipités. On n’a pas vraiment essayé de pièces au début. C’était un peu une remise en route pour tout le monde ».

Puis sont venus pour une deuxième séance de trois jours se joindre les pilotes officiels des quatre marques sans concessions (Honda, Ducati, Yamaha, Suzuki). Quelle a été l’évolution de votre équipe avec Johann ?

« Là par contre on a commencé à essayer quelques pièces. Nous avons également peaufiné sa position sur la moto, avec des mousses de selle différentes et des choses comme ça. Puis petit à petit, les chronos ont commencé à s’améliorer.

« Ce qu’ils faut savoir, c’est qu’on avait l’avantage d’avoir roulé les deux jours auparavant, mais les pilotes officiels sans concessions ont très vite été dans le rythme. Ils ont l’habitude, ils connaissent bien le circuit (rire). Ils ont des motos qui sont développées depuis longtemps et ils ont été rapides très vite ».

Lors de la deuxième journée avec les pilotes officiels (la cinquième en fait, au total), Johann Zarco est passé devant Pol Espargaró :

1e Maverick Viñales, Monster Energy Yamaha MotoGP 1:58.897

11e Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing 1:59.973 à 1.076

17e Pol Espargaró, Red Bull KTM Factory Racing 2:00.305 à 1.408

Est-ce que ça a été important pour Johann ?

« Je ne pense pas qu’il se focalise sur les chronos de Pol. Bien sûr qu’il les voit, mais il est très concentré sur ce qu’il a à faire. Son but est de bien régler la moto afin qu’elle soit facile à conduire pour la course.

« Il ne se bat pas par rapport à Pol. Peut-être éventuellement a-t-il intérieurement une petite satisfaction personnelle, mais ça il faudrait lui demander à lui. Il n’est pas obnubilé par ça. En plus, ils ont chacun des styles de pilotages différents, des réglages qui ne sont pas les mêmes. Chaque pilote a sa manière de faire, et même s’ils ont les mêmes motos, celles-ci ne sont jamais réglées de manières identiques ».

As-tu été satisfait des progrès de Johann à Sepang, et t’attendais-tu à ce qu’il s’habitue si vite à la KTM RC 16 ?

« Pour notre part, nous avons été plutôt très satisfaits, car même si – je le répète – le but de Johann n’était pas de faire un tour chrono en prenant tous les risques, il a bien progressé.

« Par rapport au meilleur chrono qu’on avait réalisé ici à Sepang, on a amélioré d’à peu près une seconde. Et Johann a roulé dans les temps qu’il réalisait avec sa Yamaha, ce qui est très bon signe pour nous.

« On a peaufiné plein de petits détails. Il commence à prendre confiance en sa moto, et ça c’est super. Il la ressent bien. Il parvient à anticiper sur ce qui va se passer selon la manière dont il va rentrer dans le virage. C’est super pour sa confiance. Malgré les débuts un peu difficiles de Valence où il était tombé deux fois, là on a tourné pendant cinq jours sans qu’il y ait la moindre chute, ça a été très bon signe ».

Comment s’annonce le GP du Qatar ?

« On en saura plus dans une semaine, mais à priori il s’annonce plutôt bien. C’est un circuit qui a toujours réussi à Johann. On ne se met pas du tout la pression par rapport à ça et on fera pour le mieux.

« On a une bonne base pour la moto, ou pour être plus précis à Sepang la moto allait très bien, surtout en configuration course. Johann a fait beaucoup de tours rapides aux chronos très proches de son meilleur temps, en pneus course, même quand il faisait très chaud en plein milieu de la journée. Et ça c’est très encourageant pour la suite. »

Photo de titre : Florian Ferracci à gauche, Sebastian Kuhn et Johann Zarco.

Résultats final des tests de Sepang :

Vidéo : Quelques images des tests de Sepang

Photos © Gold and Goose pour KTM

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP