C’était la vedette de cette présentation KTM pour la prochaine saison de MotoGP. Car il est la recrue de choix, celle que l’usine de Mattighofen espérait pour faire accélérer son projet RC16. Il s’agit de Johann Zarco qui a pourtant découvert lors des tests effectués durant cette intersaison que cette moto n’était pas un cadeau. Le challenge est immense et c’est justement ce qui lui plait. Déjà, le Français insiste sur les progrès effectués.

Les Autrichiens sont aussi heureux d’avoir récupéré un des pilotes qui s’est formé et révélé avec leur machine. On rappellera en effet que Johann Zarco a connu ses premières heures de gloires dans une Red Bull Rookies Cup qu’il a remportée en 2007. Le tricolore apprécie le chemin parcouru jusqu’à cette présentation : « je suis heureux car avec cette Rookies Cup, j’ai réalisé mon premier succès international. Plus de onze ans plus tard, je vis maintenant ma première expérience en tant que pilote d’usine MotoGP chez KTM. C’est une belle histoire. Bien sûr, c’est un nouveau défi pour moi. Mais KTM a prouvé au cours des deux dernières années qu’ils pouvaient progresser rapidement ».

Il poursuit : « ça fait du bien de bénéficier de tout ce soutien de la part de KTM. Il n’y a rien de comparable avec ce que j’ai vécu en MotoGP au cours des deux dernières années. Mais nous avons besoin de temps pour développer davantage la moto. Ce n’est pas encore la machine pour gagner les prochaines courses. Mais, nous allons dans la bonne direction, c’est un bon sentiment ».

Après les essais encourageants à Sepang, le pilote officiel KTM attend avec impatience les essais à Doha du 23 au 25 février. « Ce test nous aidera à préparer et à régler notre moto pour la course au Qatar », a déclaré Johann. « On peut donc s’attendre à un bon début de saison à Losail. Parce que nous pouvons nous y préparer parfaitement avec le test IRTA ».*

Quelles leçons a-t-il tirées du premier test 2019 ? « Nous avons apporté des améliorations notables. Mon sentiment avec la KTM s’améliore chaque jour. En même temps, mes temps au tour sont meilleurs. Mais dès que nous pensons pouvoir nous relâcher quelques minutes, les adversaires vont encore un peu plus vite … Il faut donc être sur ses gardes. Les concurrents vous répètent sans cesse : “Non, non, vous avez encore du travail à faire.” Mais je peuxs dire à l’équipe : « regardez ce que nous avons fait depuis les premiers essais à Valence. Valence a été une expérience fastidieuse pour moi … Mais maintenant, nous sommes en 2019 et on ne peut nier que nous sommes sur la bonne voie. Cela a été confirmé lors du premier test ».

On rappellera que le double Champion du Monde de Moto2 fera équipe avec Pol Espargaró et qu’au sein du team KTM, une structure d’essai œuvre dans l’ombre avec Kallio et Pedrosa, recruté à la fin de la saison dernière. Mais convalescent d’une délicate opération à la clavicule.

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP