Brad Binder est pour le moment heureux de son Grand Prix d’Italie. Certes, l’ambiance générale en a pris un coup après l’accident de Jason Dupasquier en Moto3 dont l’état reste plus que préoccupant. Il y a eu aussi un Marc Marquez qui a voulu le perturber comme il l’avait fait avec Morbidelli le vendredi et Viñales lors de la Q1. Mais le Sud-Africain est taillé dans la masse. Il est resté concentré et a franchi les obstacles pour s’inscrire sixième sur la grille de départ avec une KTM que l’on n’attendait pas à pareille fête en Toscane.

KTM n’en finit pas de surprendre dans ce Grand Prix d’Italie. Miguel Oliveira et Brad Binder tiennent bon dans le top 10 et même mieux, tambourinent à la porte du top 5. Bien placées sur la grille de départ, rapide en vitesse de pointe et économes en pneus, les RC16 seront à suivre en course, ce dimanche.

Une métamorphose que la révélation d’un châssis et une nouvelle essence semblent avoir rendu possible. Mieux, Johann Zarco n’est plus le seul à pouvoir revendiquer une vitesse de ponte record de 362,4 km/h. Il a comme compagnon dans la statistique Brad Binder. Ce dernier commente : « j’en suis content. C’était la première bonne qualification cette saison et j’ai l’impression de partir de la ligne 1 » sourit le Sud-Africain. « Je me sentais bien avec le pneu soft. Mais je ne pouvais pas faire le tour parfait. C’était quand même assez bon ».

Qu’est-ce que Binder envisage pour la course de dimanche ? « Je suis prêt. Nous n’avons jamais été aussi bien préparés cette saison. Je suis capable de combattre et j’ai hâte de participer aux duels », répond-il.

Brad Binder : « je cache ça et je ne laisse pas ça me déranger » 

Le grave accident de Jason Dupasquier a également touché l’ainé des Binder dont le frère Darryn évolue en Moto3. « C’est une sensation terrible de voir les images et de voir que rien ne peut être fait. C’était difficile de remonter sur la moto. Mais nous savons aussi que c’est un sport dangereux. Nous devons ignorer cela, sinon nous ne pouvons pas faire ce travail ».

Binder a également été la cible de Marc Marquez. L’Espagnol a pris la chasse en sortant des stands. Mais l’ancien Champion du Monde Moto3 est autrement fait que Maverick Viñales… « Ce n’est pas si grave qu’un huit fois champion attrape ma roue arrière. Cela ne me dérange pas. Mais je me suis freiné quand j’ai essayé de lui échapper et Marc n’a pas non plus pu tenir la ligne. Mais je cache ça et je ne laisse pas ça me déranger ». A méditer.

Brad Binder a égalisé le record de vitesse de Johann Zarco lors des troisièmes essais libres

MotoGP Italie J2 : qualifications

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP