Pol Espargaró a terminé seulement douzième du dernier Grand Prix d’Italie de MotoGP. Il a aussi rendu 26 secondes après 23 tours au vainqueur sur la ligne d’arrivée. Un niveau de performance pour le moins modeste affiché par une machine du premier constructeur mondial avec le pilote qui a terminé cinquième le dernier championnat. Mais c’était avec une KTM, marque dont la meilleure moto a fini seconde au Mugello… Le cadet de Espargaró n’y est cependant pas pour grand-chose puisque, malgré tout, il est le premier des deux Honda rescapées sur quatre engagées. Et encore, sur sa RC213V, il lui manquait des morceaux à l’arrivée…

Nous voilà à la sixième manche du championnat et Pol Espargaró est peut-être habité à ce stade de la saison par un sentiment qu’il n’imaginait pas devoir nourrir un jour en signant pour Repsol Honda : celui de la nostalgie de sa KTM. Et pourtant, au lendemain du Grand Prix d’Italie, il aurait de quoi se poser des questions sur sa décision de quitter une RC16 qui était sur le podium au Mugello…

Une cérémonie aux drapeaux qu’il ne peut pour le moment que regarder de loin. « Ma course a été un peu difficile », résume sobrement le frère cadet d’un Aleix plus heureux sur une Aprilia puisque septième en Toscane. « Ce n’était pas trop mal au départ, j’étais derrière Taka. Puis quelque chose est arrivé à l’ailette devant. J’ai perdu la partie à l’approche du premier virage. C’était dans le quatrième ou cinquième tour, et à partir de là, j’ai eu du mal à changer de direction ».

Pol Espargaró : « nous devons continuer, c’est le MotoGP »

L’ailette éprise de liberté n’a heureusement ni gêné ni blessé personne mais elle a détruit la course du résident Andorran : « la course a été compliquée à partir de là. J’ai perdu beaucoup de terrain. Nous devons découvrir pourquoi l’ailette s’est envolée. Nous voulons continuer à nous battre et faire mieux à Barcelone ». Sur cette nouvelle échéance, il dit, sous-entendant l’émotion encore présente due à la tragique disparition de Jason Dupasquier : « après un week-end difficile, il est parfois préférable de reprendre la course tout de suite. Nous devons continuer, c’est le MotoGP ».

« Nous abordons le week-end comme nous l’étions il y a une semaine : pleinement concentrés et avec l’objectif de s’améliorer », a promis le nouveau du team Repsol Honda. « Nous avons trouvé des choses au Mugello qui nous aideront à avancer ». On rappellera que Pol est originaire de Granollers, à moins de 10 km du « Circuit de Barcelona-Catalunya ». « Une course à domicile est toujours spéciale, même si tous les fans ne peuvent pas être présents. Montmeló est vraiment spécial pour moi car j’ai grandi à proximité et j’ai fait mes débuts en Championnat du monde ici en 2006. Y faire la course est quelque chose de difficile à décrire », s’est enthousiasmé le pilote de 29 ans. « Nous allons certainement continuer à travailler, nous continuerons à nous améliorer et à aller de l’avant ».

Duel lourd: Pol Espargaró (44) s'est défendu longtemps contre Valentino Rossi (46)

MotoGP Italie J3 : classement

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team