Jorge Lorenzo continue d’évoluer hors de l’espace-temps qui était le sien du moment de sa splendeur. Et il n’est d’aucune utilité à Honda dans la conquête de ses objectifs. Les siens sont, depuis son retour de blessures, par ailleurs graves, de combler l’écart en fin de course avec son équipier. Ce qui n’est pas encore à l’ordre du jour. Au Motegi, il a franchi l’arrivée du Grand Prix du Japon 40s derrière un Marc Márquez vainqueur après 24 tours. Mais Por Fuera ne désespère pas, et insiste sur ce que sera son avenir en 2020, au cas où certains se méprendraient sur ses intentions…

Jorge Lorenzo a franchi la ligne d’arrivée à Motegi en 17ème position, à 40 secondes du vainqueur du Grand Prix du Japon, Marc Márquez, qui a donné à Honda le titre de constructeur 2019 grâce à sa dixième victoire de la saison. Un constat impitoyable. Mais dont Por Fuera veut s’extirper en entrant dans le détail de son travail pour revenir au sommet : « nous avons fait un petit pas en avant avec cette moto, notamment au niveau de la confiance » assure-t-il. « J’ai subi la course car avec le plein d’essence, j’ai perdu beaucoup de secondes, environ deux au tour. Lors du warm-up, j’ai modifié l’ergonomie de la moto et j’ai dû m’adapter à cette nouvelle situation. »

Il précise : « nous testons les positions du guidon car, jusqu’à présent, Yamaha et Ducati optaient pour un guidon plus haut, type motocross, plus élevé que la normale, ce qui m’allait. Mais avec cette moto, la stabilité à l’avant n’est pas très bonne, et le fait d’avoir un guidon plus haut fait que l’aérodynamisme déplace un peu plus la roue avant. Vous perdez la stabilité dans les courbes rapides. Avec ce guidon, même si vous pouvez vous fatiguer un peu plus, dans ces courbes c’est mieux, et je peux aller plus vite. »

Le poids supplémentaire du carburant et le changement que Jorge a décidé d’introduire lors du warm-up a d’abord été un handicap avant de se montrer moins pénalisant en fin de parcours : « la moto était plus raide et j’ai eu du mal à l’arrêter, entre autres. Je ne pouvais pas affronter les courbes comme je le souhaitais. En fait, plusieurs rivaux m’ont doublé, comme Abraham et Syahrin. Mais dans la deuxième partie de la course, après 12 tours, je pouvais m’amuser avec la Honda, j’avais retrouvé les sensations perdues depuis longtemps. En fait, je pouvais être rapide, en tournant une seconde plus rapidement au tour. Le problème est que je n’ai pas été aussi agressif au départ. »

Lorenzo pense qu’il aurait pu réduire l’écart avec le vainqueur de 10 secondes s’il avait été aussi à l’aise dès l’entame : « peut-être qu’au lieu de terminer à 40 secondes, cela aurait pu être 30. C’est la distance la plus réduite avec le vainqueur depuis que je suis revenu sur la piste après ma blessure. Je suis content de mon pilotage, même si le résultat final est modeste. »

Lorenzo a profité de sa conférence de presse pour insister sur la nécessité pour Honda de ne pas commettre la même erreur que cette année dans l’évolution de la moto 2020 : « nous devons faire face à de nombreux facteurs. Il y a deux choses évidentes. Pour le moment, la moto ne correspond pas à mon style, car je dois toujours la mener de manière non naturelle et forcée. La seconde est liée aux blessures, car elles ont influencé, comme je l’ai dit à maintes reprises, le fait que Honda se concentre sur le moteur ce qui a entraîné des pertes dans d’autres domaines. C’est pourquoi nous souffrons. Si ce n’était pas le cas, nous pourrions peut-être avoir une moto plus complète et plus facile, c’est-à-dire qui n’est pas uniquement pour Márquez. »

Enfin, en ce qui concerne son avenir en 2020, le triple champion du MotoGP insiste sur son intention de continuer à porter les couleurs de la Repsol Honda, même si les choses vont mal pour le moment : « je n’ai pas d’autre choix que de continuer avec Honda. J’ai signé un contrat deux ans. Mon objectif est d’être compétitif avec cette moto » termine Por Fuera sur Todocircuito.

MotoGP Japon Motegi J3 : classement

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team